SANTÉ

A 68 ans, elle donne naissance à des jumeaux

Margaret Adenuga et son mari Noah Adenuga, mariés depuis 1974 ont accueilli leurs premiers enfants à l’âge de 68 et de 77 ans respectivement.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

Une naissance inespérée

En 1996, il avait rêvé qu’il deviendrait célèbre dans le monde entier, a avoué Noah Adenuga à nos confrères de TVC News.

Cette vision l’a aidé à garder espoir dans sa volonté de devenir un jour père de famille. Lui et sa femme Margaret se sont mariés en 1974. Depuis, ce couple nigérian n’a pas réussi à concevoir d’enfants par voie naturelle.

Il s’est alors tourné vers la fécondation in-vitro. Mais là aussi, les trois premières tentatives n’ont pas porté leurs fruits. Au bout de la quatrième toutefois, Margaret Adenuga est tombée enceinte en 2019.  Après 37 semaines de grossesse, c’est par césarienne qu’a accouché Margaret. Elle a donné naissance à deux jumeaux, un garçon et une fille, en avril 2020.

L’accouchement s’est déroulé à l’hôpital universitaire de Lagos dans le sud-ouest du pays. Les fécondations in-vitro sont rarement effectuées en Afrique de l’Ouest. Le lieu de ce traitement pour Margaret Adenuga n’a pas été révélé par le couple. Toutefois, le dernier a dans le passé effectué un voyage en Grande-Bretagne dans ce cadre.

Un type de naissance particulièrement risqué

Le Dr Adeyemi Okunowo est le praticien qui a dirigé l’équipe médicale ayant aidé Margaret Adenuga à donner naissance à ses enfants. L’accouchement a certes réussi. Toutefois, Okunowo a avoué à nos confrères de CNN  les risques d’une telle opération. « Il y a des complications qui vont de pair avec le fait d’être enceinte à cet âge comme le fait de naître prématuré(e). Elle a de la chance, mais beaucoup d’autres pourraient succomber à des complications durant ou après l’accouchement. »

Adenuga est un nom de famille yoruba. Ce groupe ethnolinguistique vit principalement au sud-ouest du Nigeria. Il a été rapporté que dans le sud-ouest du Nigeria dans une étude, et chez les Yoruba dans une autre, que le taux de jumeaux était le plus élevé au monde. Dans le cas de Noah et de Margaret Adenuga, il est plus probable que la naissance de jumeaux soit due à la fécondation in-vitro. Cette procédure implique en effet l’implantation simultanée de plusieurs oeufs fertilisés, des embryons dans l’utérus de la femme. Cela augmente les chances de fécondation. Pour cette raison, les fécondations in-vitro donnent fréquemment lieu à des naissances multiples.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Sans enfant pendant 40 ans, Akosua Budu Amoako accouche à 59 ans

Articles : 1096