ENTREPRENEURIAT

Ces étudiants transforment des résidus de culture en du carburant propre

Trois jeunes Nigérians ont créé Brycoal, une entreprise qui transforme des résidus de culture en du carburant non-toxiques. Ils espèrent par ce biais réduire le nombre de morts causées par l’utilisation de charbon et de feu de bois comme carburants.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

Les problèmes

Selon des données révélées en 2016, la fumée dans les cuisines cause un nombre inquiétant de victimes au Nigeria. 90000 d’entre elles, chaque année sont des femmes et des enfants. Cette partie de la population est en effet la plus touchée par cette tragédie. Les raisons? Tout d’abord, la cuisine est au sein du foyer une activité largement féminine au Nigeria.

Lire aussi : Buhari rappelle « que la place de sa femme est à la cuisine »

Ensuite, les enfants accompagnent souvent leurs mamans dans ce contexte. Enfin, les carburants principalement utilisés pour la cuisson sont le charbon et le feu de bois. Leur combustion entraîne la libération de substances toxiques comme le monoxyde et le dioxyde de carbone.

L’utilisation du bois comme carburant cause aussi un gros problème environnemental. Il s’agit de la déforestation. Ce phénomène touche particulièrement le Nigeria qui en est l’un des pays les plus affectés au monde.

La solution : des déchets de culture au carburant propre

A ce problème, de jeunes Nigérians ont souhaité y apporter une solution. Elle a pris la forme d’un projet entrepreneurial appelé Brycoal. Ubaidurrahman Sulaiman, Mustapha Sani et Abdulhafiz Adebayo, ses créateurs, étaient en 2020, étudiants à l’Université Bayero de Kano, dans le nord du pays. L’entreprise se propose de récupérer des résidus de culture. Ceux-ci, qu’on brûle souvent en Afrique, peuvent alors générer de la pollution. L’équipe de Brycoal propose à des agriculteurs d’augmenter leurs rentrées d’argent en rachetant leurs déchets. Ils les transforment ensuite en briquettes de charbon écologiques.

carburant

L’équipe de Brycoal (Crédit : Facebook)

Ils y parviennent en utilisant une technologie fonctionnant à l’énergie solaire, donc respectant l’environnement. L’ingéniosité des trois jeunes hommes a été récompensée en 2019 lors de la remise du prestigieux Prix Hult. Cette compétition rassemble les créateurs d’initiatives réglant des problèmes dans des communautés. Ils y ont terminé dans le top 8. Un juste début de récompense pour ce trio dont l’énergie dépensée pour empêcher les tragédies dans les foyers, ne sera, on l’espère, que plus récompensée.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Cette Nigérienne transforme des plantes nuisibles en gaz naturel

Articles : 1087