DIVERTISSEMENT

Trois raisons d’aller voir « Queen & Slim »

Par Georges Dominique. Le premier rendez-vous de ces deux afro-américains se termine par la mort d’un policier blanc. S’ensuit une folle course-poursuite.

Get Out, ou l’histoire de cet afro-américain qui passe un week-end d’enfer dans sa belle-famille blanche, plus timbrée qu’une enveloppe, Black Panther, film de super-héros dans un pays imaginaire africain dont le sol est plus riche que celui du Congo, et Us, où une famille noire-américaine tente de survivre à des doppelgängers assoiffés de pouvoir et armés de ciseaux dorés, plusieurs films ont récemment mis en avant des héros noirs et forts. Mais rares sont ceux qui, dans les rapports tendus entre policiers et Noirs, sont allés aussi loin que Queen & Slim, ces Bonnie & Clyde noirs. Voici trois raisons pour aller le voir !

1. UN PREMIER RENCARD QUI FAIT DATE

Un beau soir, la brownskingurl aux longues tresses Queen, avocate des droits civiques, décide de donner sa chance à ce jeune homme qu’elle a vue sur un célèbre réseau pour célibataires en détresse : un certain Slim. Dont l’air gentil et inoffensif laisse supposer qu’il maîtrise mal les techniques d’approche (TAP).

De victime (s) à symbole(s).

Les deux jeunes gens rentrent tranquillement quand un policier blanc les arrête pour une infraction mineure au code de la route : le fait d’avoir oublié de mettre le clignotant. Le banal contrôle de police prend une allure fatale quand le jeune afro-américain tire en état de légitime-défense sur l’officier de police. La vidéo de l’incident devenue virale, les deux amoureux d’un jour se lancent dans une course-poursuite pour échapper aux forces de police. Au fur à mesure qu’ils avalent les kilomètres, avec le paysage en fond d’écran, ils deviennent peu à peu un symbole de résistance des violences faites aux Noirs, aux États-Unis.

2. UN COUPLE QUI A DE LA GUEULE

 

C’est l’acteur anglais Daniel Kaluuya qui interprète le rôle de Slim. Tu l’as notamment vu dans Sicario, Get Out, Black Panther, Les Veuves, etc.

Cette fois-ci, c’est un rôle différent qu’il interprète : celui d’un afro-américain sans histoire devenu porte-drapeau de la cause Noire.

À ses côtés, se tient notamment l’actrice Jodie Turner-Smith dont c’est le première grand rôle au cinéma. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’avec son Slim, ils forment un couple qui a de la gueule ! Il en a tellement qu’il devient malgré lui le symbole de cette Amérique noire en souffrance.

3. LE POUVOIR AUX NOIRS !

C’est à Melina Matsoukas, la réalisatrice du clip Formation, pour lequel elle a obtenu le Grammy Award du meilleur clip, que l’on doit ce long-métrage sorti le 27 Novembre dernier aux États-Unis.

Déjà dans le clip de la reine abeille, Queen Bee si tu préfères l’anglais, tu pouvais voir ce désir de mettre en lumière les brutalités policières par les noirs américains.

Black Lives Really Matter.

Contrôles de police qui virent à l’exécution, méthodes d’arrestation musclées, tirs sans sommation, etc., pas une semaine ne passe sans qu’un noir ne soit la victime des bavures policières !

Écrit par la scénariste engagée Lena Waithe, première femme noire à avoir obtenue le Primetime Emmy Award du meilleur scénario pour une série télévisée comique pour Master Of None, Queen & Slim est un film d’action au sens propre du terme. C’est ce couple noir qui au départ subit le sort avant de décider de s’en sortir ensemble. Queen & Slim c’est une matérialisation du slogan « Black Lives Matter ». Oui, la vie des Noirs compte dès l’instant où ils arrivent à écrire leur propre histoire, prendre leur destin en main. Il y a quelque chose de jouissif dans le fait de les voir tout faire pour échapper aux mains de l’Amérique blanche et menaçante. Avec ces gens qui les soutiennent, les encouragent, etc.

Voilà, tu as au moins trois bonnes raisons d’aller voir Queen & Slim, dont la sortie en France est prévue pour le 12 février 2020.

Articles : 474