DIVERTISSEMENT

« Atlantique » : le regard saisissant des femmes qui restent

Lauréat du Prix du jury ex-aequo avec Les misérables de Ladj Ly au Festival de Cannes en 2019, le film Atlantique remet les vies humaines au centre du débat. Il ne s’agit plus d’aborder l’avenir de milliers de personnes à travers l’impersonnel chiffre de l’immigration africaine. À l’échelle d’une vie, la réalisatrice franco-sénégalaise Maty Diop nous montre la réalité de ceux qui restent et qui doivent composer avec la résignation de ceux décidés à partir.

Tourné au Sénégal, le film entièrement en Wolof aborde la problématique de l’immigration sous un angle inédit. Plus proche de la complexité des réalités africaines, des thèmes comme la Tradition, l’émancipation féminine, le capitalisme et bien-sûr l’amour, font d’Atlantique LE film pensé pour et par les Africains et Afro-descendants qui en saisiront les codes et les enjeux.

L’amour, principal victime du capitalisme

Le romantisme noir

Ada et Souleiman sont deux jeunes qui s’aiment éperdument. Entre pudeur et romantisme, le jeune couple émeut le spectateur bercé par les dialogues en wolof et les paysages dakarois. Leurs rendez-vous clandestins ont lieu aux abords des plages ou dans les maquis de la capitale sénégalaise, loin des regards indiscrets qui contesteraient leur idylle. Aussi proches soient-ils l’un de l’autre, ils gardent tous deux un secret qui va bouleverser leurs vies et condamner leur amour au néant.

Leur principal obstacle se révèle être…l’argent, « le nerf de la guerre ». Et en effet, une guerre qui ne dit pas son nom va s’opérer dans les esprits des protagonistes qui refuseront à leur manière le fatalisme d’une société contaminée par le capitalisme le plus primaire. Par-delà les codes, la raison, et même le réel, ils uniront leurs forces pour peser dans la balance de la justice.

Femmes africaines : entre tradition et modernité

Ada, incarnée par Mama Sane dans le film « Atlantique »

Une ode à la femme africaine

Les jeunes femmes africaines sont confrontées à un double apport sociétal : l’importance d’une culture parfois archaïque et un désir d’émancipation. Entre tradition et modernité, les extrêmes se croisent, imposant à ces femmes une réflexion profonde et personnelle dans le choix de leur modèle de vie.

À travers le quotidien de plusieurs d’entre elles, le film Atlantique souligne le poids des inégalités encouragées par certaines pratiques et relève dans le même temps les dérives que propose le système consumériste.

Néanmoins, c’est (paradoxalement) dans le mysticisme que ces femmes puiseront la force de changer le cours de l’histoire. L’impalpable apportera la réponse concrète aux problématiques d’une réalité cruelle et élèvera ces femmes au rang de représentantes de l’ordre, de symboles d’espoir pour leurs familles, de porte-voix des hommes. Une véritable ode à la féminité et à la spiritualité africaine.

La justice des hommes portée par la détermination des femmes

Elles se battront pour eux, au-delà de la vie

Atlantique retrace le départ en mer de jeunes hommes accablés de ne pouvoir subvenir aux besoins de leurs familles. Victimes de la cupidité de leur patron qui refuse de les payer depuis trois ans, c’est le cœur lourd qu’ils embarquent dans une pirogue en direction de l’Espagne et laissent derrière eux famille, terre et amour.

C’est un drame qui se déroule sous nos yeux, provoquant le deuil trop souvent passé sous silence de familles entières. Si beaucoup d’hommes partent, qu’en est-il de celles qui restent ? Maty Diop a fait le choix de leur consacrer un film aux sonorités actuelles bouleversantes.

Loin de séparer les hommes des femmes plus que l’océan ne le fait déjà, Atlantique les rapproche spirituellement. En faisant converger leur combat, le film sublime la complémentarité et l’interdépendance de leur existence. Ainsi, les femmes porteront dans leurs regards l’éternelle présence des hommes et rendront justice et honneur à leurs défunts.

La réalisatrice franco-sénégalaise Mati Diop (c) et les acteurs sénégalais Mama Sane (g) et Ibrahima Traoré, lors de la présentation du film « Atlantique », le 16 mai 2019 à Cannes AFP

La réalisatrice Maty Diop a réussi le pari d’un film à la fois réaliste et mystique traitant d’un sujet omniprésent dans l’actualité, mais sous un aspect inédit. Comment vivent les membres d’une famille qui ont vu partir leurs proches au péril de leurs vies ? Quelles sont les raisons de ces départs ? Quelles étaient leurs vies avant cette décision malheureuse ?

Mêlant romance, dénonciation du capitalisme et combats sociétaux, Atlantique nous donne une version complète des enjeux de l’immigration actuelle, avec la Vie et l’Amour au centre du monde. D’une vie en Afrique à un départ pour l’Europe, c’est à travers le prisme africain que Maty Diop nous dévoile l’autre réalité. Un film à voir absolument !

Articles : 143