SANTÉ

Jean-Jacques Muyembe-Tamfum, inventeur d’un traitement contre Ebola

Le médecin congolais Jean-Jacques Muyembe-Tamfum a annoncé sa découverte d’un traitement curatif contre le virus Ebola.

Par Sandro CAPO CHICHI / NOFI.MEDIA

Un été mouvementé pour la lutte contre Ebola en RDC

L’été 2019 a été particulièrement mouvementé pour la lutte contre le virus Ebola en République Démocratique du Congo. Le pays comptait à cette période plus de 1800 morts depuis le début de l’épidémie un an auparavant. Il s’agit là de l’épidémie la plus grave de l’histoire du pays.

Fin juillet, le ministre de la santé alors en place, Oly Ilunga, annonçait sa démission. Il justifiait celle-ci par l’existence de ‘pressions de toutes sortes’ concernant notamment l’introduction illégale au Congo du vaccin d’une société pharmaceutique américaine, Johnson & Johnson . Ilunga considérait celui-ci comme inefficace. Il critiquait aussi le choix du Président Tshisekedi de confier la gestion du virus à un autre groupe de personnes. Il s’agit d’un groupe d’experts dirigé par Jean-Jacques Muyembe Tamfum. Contrairement à Ilunga, il n’est pas contre l’utilisation du vaccin de Johnson & Johnson.

Jean-Jacques Muyembe-Tamfum, un des découvreurs du virus Ebola

Le Docteur Jean-Jacques Muyembe-Tamfum est le directeur général de l’Institut national de recherche biomédicale. Ses premières passes d’armes face à Ebola ont eu lieu lors de la première flambée connue du virus en 1976. Il fut le premier médecin à entrer en contact avec le virus et à y survivre. Le sang de la victime fut transmis à un laboratoire en Belgique où le virus fut identifié.

Un traitement curatif contre Ebola

Le Docteur Muyembe-Tamfum a consacré les quarante années suivantes de sa vie à la recherche d’un remède contre Ebola. Selon lui, il pourrait, après avoir permis son identification, permettre sa disparition. Après de nombreux prix internationaux reçus pour ses recherches,  il a annoncé, lors d’une conférence de presse le 15 août, sa découverte du mAb114, une molécule curative efficace dans la lutte contre Ebola. Le mAb114 a été créé à partir du sang d’une victime du virus en 1995. Efficace à 100% contre les singes, le traitement devrait l’être à 90% chez les victimes humaines si celles-ci sont traitées rapidement.  Selon les estimations de Muyembe-Tamfum, l’épidémie encore en cours en août 2019 devrait disparaître d’ici quelques mois.

Grâce à Muyembe-Tamfum, cette maladie que l’on disait incurable ne le serait plus. L’histoire tragique du virus ebola en Afrique commencerait donc à prendre fin  avec une note quelque peu positive, celle de sa défaite par un scientifique africain.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Ce médecin a inventé un test pour détecter rapidement des infections

Articles : 987