ECONOMIE

Les pays de la CEDEAO adopteront une nouvelle monnaie unique en 2020

Les pays de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest affirment vouloir mettre en circulation une monnaie unique d’ici 2020.

Les pays de la CEDEAO adopteront une nouvelle monnaie unique en 2020

Les ministres des finances ouest-africains et les gouverneurs des banques centrales de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest ont décidé lors d’une réunion en Côte d’Ivoire, les 17 et 18 juin 2019, d’accélérer la création d’une monnaie unique pour le début de l’année 2020. Selon Adama Kone, le ministre ivoirien de l’économie et des finances.

« Au niveau ministériel, nous avons établi une feuille de route pour la mise en place d’une nouvelle monnaie en 2020. »

Adama Kone, Ministre de l’économie et des finances.

Il continuera en déclarant que la monnaie unique proposée :

« n’est plus une utopie technologique, mais le résultat d’une volonté politique de répondre aux aspirations de l’organisation régionale au cours des 30 dernières années ».

Pour le ministre ivoirien le succès de la nouvelle monnaie dépendra de la suppression de « tous les obstacles internes et réglementaires à la libre circulation des marchandises, des capitaux, des services et des personnes ». La CEDEAO, un groupe régional de 15 membres, a mis en place une approche progressive permettant aux pays de rejoindre l’union monétaire lorsqu’ils remplissent les critères de convergence.

La Côte d’Ivoire et plusieurs autres membres francophones de la CEDEAO partagent déjà le tristement célèbre franc CFA depuis la période coloniale, tandis que les membres, dont le Nigéria et le Ghana, ont leur propre monnaie.

VOUS AIMEREZ AUSSI :

L’Union africaine veut créer une banque centrale africaine d’ici 2045

Notes et références

[1] « L’Afrique de l’Ouest maintient l’objectif 2020 pour une monnaie unique« , lemonde.fr, publié le 18 juin 2019

[2] « Monnaie unique : grand pas en avant de la Cédéao« , lepoint.fr, publié le 19 juin 2019

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 607