POLITIQUE

Ce ministre démissionne car il refuse de signer un contrat avec Total

Pour Thierno Alassane Sall, ancien ministre et candidat à la magistrature suprême du Sénégal: « Le président de la République dit qu’il préfère Total parce que la France lui donne de temps en temps, des sucettes (…)« .

Ce ministre démissionne car il refuse de signer un contrat avec Total

Thierno Alassane Sall fut ministre sénégalais de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables entre 2014 et 2017. Il a décidé de démissionner suite à son désaccord avec le gouvernement dans le cadre des négociations portant sur le contrat d’exploration du pétrole et du gaz avec le géant français, Total. Thierno Alassane Sall, officiellement candidat aux élections de février 2019, avait reproché au Président de la République du Sénégal, Macky Sall de privilégier les intérêts de la France au détriment du « Pays de la Teranga« .

« Ce qui est plus grave, c’est que le président de la République a révélé les raisons pour lesquelles il a une préférence sur Total. Il a bien dit que c’est parce que la France, nous donne de temps à temps des sucettes, 65 milliards pour payer les salaires, 100 milliards pour ceci et cela. Et, pour cette raison, Total qui était 5ème et que BP Cosmos était 1ère et que Total a fait des offres qui sont de loin les pires qu’on est jamais enregistré depuis 1985 au moins. » [1]

Total

Les Présidents Emmanuel Macron et Macky Sall.

« (…) écrire un papier ou un acte pour dire que j’ai démissionné c’est le plus simple mais dire au président  de la République, les yeux dans les yeux, que je refuse de signer le contrat par ce que ce n’est pas dans l’intérêt du pays, ça, je pense que c’est plus fort (…) » [1]

Le leader de la « République des Valeurs » conclura ainsi :

« (…) je suis de la génération qui lutte pour l’émancipation et l’indépendance économique, sociale et politique de notre pays, je ne suis pas de ceux-là qui pensent que parce que la France nous donne des sucettes, on doit leur donner notre pétrole en échange, sans exiger le juste prix. » [1]

Vous retrouverez l’intégral des propos de l’ancien ministre de l’Énergie et du Développement des énergies renouvelables dans la vidéo suivante.

Macky Sall, avait pourtant déclaré le 31 décembre 2018, lors du « Grand entretien » avec la presse sénégalaise,que son ancien ministre de l’Energie, avait été limogé de son gouvernement.

« Je suis le Président de la République. Je ne veux pas entrer dans des débats personnels. Thierno Alassane Sall a été limogé et c’était en présence du Premier ministre. » [2]

Il convient de rappeler que depuis 90 ans, Total est un pilleur acteur majeur en Afrique, continent qui représente une grande part de la production de liquides du groupe. Présent au Sénégal depuis 1954, l’entreprise pétrolière et gazière française privée est le premier distributeur de produits pétroliers au Sénégal. Total détient également une participation de 69 % dans Total Sénégal [3].

Total

Total Sénégal subit une perte de 48,280 millions de F CFA en 2016

Le groupe s’est lancé dans la course du marché des stations-service. À travers son réseau, Total souhaite devenir un acteur du service de proximité, n’hésitant pas à transformer ses boutiques en épiceries multi-fonctions [4]. L’Association sénégalaise des pétroliers (ASP) accuse d’ailleurs, elle aussi, le gouvernement sénégalais de faire une faveur à Total en gelant les implantations de stations-service à Dakar (70 % du marché national) juste après que le pétrolier français ait fini de s’imposer dans la capitale [5].

Macky Sall veut « combattre l’émigration clandestine et les trafiquants d’êtres humains »

Notes et références

[1] Aminata Diouf, « Limogeage ou démission : Thierno Alassane Sall dément Macky« , pressafrik.com, publié le 2 janvier 2019

[3] « Document de référence« , Total.com, publié en 2015
[4] « A Dakar, la course enflammée aux stations-service« , Lemonde.fr, publié le 31 mars 2015

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 495