POLITIQUE

Quand la France renforce toujours plus sa coopération militaire à Djibouti

Sous prétexte d’aide et de coopération, la France pousse ses pions géostratégiques, intervient activement dans les affaires militaires de Djibouti, le pays africain le «plus militairement convoité».

Quand la France renforce toujours plus sa coopération militaire à Djibouti

Peu connue, la République de Djibouti, petit état de la Corne de l’Afrique, accueille depuis des décennies de nombreuses bases militaires étrangères [1] :

  • la plus grande base militaire française dans le monde 
  • la première base militaire du Japon à l’étranger depuis la Seconde guerre mondiale
  • une base militaire chinoise

Image result for base militaire française djibouti

Parmi ces «concurrents» (Etats-Unis, Japon, Chine), la France utilise adroitement sa diplomatie militaire pour renforcer ses liens de coopération avec Djibouti, afin de conserver son statut de «partenaire privilégié». Une manière d’avoir une longueur d’avance sur les autres et une hypocrisie envers Djibouti. En effet, Zakaria Cheikh Ibrahim, chef d’état-major des armées djiboutiennes était à Paris du 11 au 15 avril 2018. A cette occasion, il a rencontré son homologue français, François Lecointre. Il s’agissait pour le France d’entreprendre une opération de séduction avec la république de la côte ouest du débouché méridional de la mer Rouge.

Djibouti

Le général d’armée François Lecointre, chef d’état-major des armées (CEMA), et le général de corps d’armée Zakaria Cheik Ibrahim, chef d’état-major général des forces armées djiboutiennes. © Twitter)

Notons que la France, l’ancienne puissance coloniale a maintenu ses troupes à Djibouti lors de l’accession du territoire à l’indépendance… Il y a d’abord eu dans le cadre d’un protocole provisoire de juin 1977 un « accord de défense » fixant les conditions de stationnement des forces françaises [2]. Depuis 2014, un nouvel accord est en vigueur [3]. Sur place, l’effectif des forces françaises à Djibouti représentait, au milieu de l’année 2018, près de 1450 personne [4].

VOUS AIMEREZ AUSSI :

Que fait réellement l’armée française en Afrique ?

Notes et références

[1] Paul Roba, « DJIBOUTI : QUELLE SITUATION POLITIQUE ? », Fondation Jean-Jaurès, n° 287,‎ 

[2] Voir le texte de l’accord du 27 juin 1977 sur légifrance

[3] Voir le texte de l’accord de 2011, entré en vigueur le 1er mai 2014, en ligne sur légifrance

[4] « Selon un sénateur, « il faut s’attendre à des conflits de type canal de Suez » à Djibouti« , opex360.com, publié le 31 mai 2018

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 591