SOCIÉTÉ

Noir entre peinture et histoire : le livre d’histoire qui manquait aux Noirs

‘Noir entre peinture et histoire’ est un livre abordant l’histoire des Noirs en Occident par l’intermédiaire de la peinture. Il comble un grand manque dans la connaissance de la présence noire en Europe par le grand public.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

Nos lecteurs les plus fidèles le savent. Sur Nofi, on a écrit à plusieurs reprises sur l’histoire de la présence noire en Occident.  On avait encore quelques idées d’article à ce sujet. Mais en découvrant le livre ‘Noir entre peinture et histoire’, on s’est rendu que le réservoir était encore loin d’être épuisé.

Outre celles déjà évoquées sur Nofi, comme celle d’Alexandre de Médicis ou d’Ayuba Suleiman Diallo, l’ouvrage regorge d’histoires et de personnages aux destins exceptionnels dont notre équipe, pourtant assez calée en histoire, n’avait jamais entendu parler.

On ne va pas faire de ces histoires inédites de nouveaux articles pour Nofi par respect pour la rigueur de ce livre. Elle surpasse honnêtement celle des articles d’histoire publiés sur ce site.

noir entre peinture et histoire

Un propos accessible

L’ouvrage évoque l’histoire des Noirs en Occident à partir de peintures et non pas par exemple, à partir de dates. Il en résulte une utilisation fréquente de l’image, pour illustrer l’histoire, voire la thématique.

Ces dernières sont évoquées quant à elles de manière claire et concise. Ce schéma convient parfaitement au grand public habitué à l’information par l’image.

Une case manquante dans l’histoire de l’Europe et de l’Afrique

Cent ans après la fin de la première guerre mondiale, les soldats africains des armées coloniales européennes gagnent en visibilité et en reconnaissance. Outre ces fameux tirailleurs, ce livre permet de donner un aperçu de cette présence africaine dans l’histoire récente de l’Europe. Elle se manifeste dans des domaines beaucoup plus divers et vastes que ceux de l’esclavage et de la colonisation sans tomber dans la caricature des Louis XIV et autres Beethoven noirs parfois propagée par les nôtres.

Les amateurs de peinture ne seront pas non plus en en reste. Ils découvriront aussi le contact entre de très grands artistes et des Noirs, modèles ou assistants. Ils y découvriront aussi le destin de Noirs devenus artistes en Europe à des époques où leur condition ne leur permettait pas.

noir entre peinture et histoire

La question de la conception des Noirs dans les religions abrahamiques est particulièrement débattue dans les cercles militants noirs de nos jours. Elle est aussi évoquée dans l’ouvrage. Ils montrent une relation complexe entre carnation noire et religion chez les Européens du début de l’époque moderne.

Bien évidemment, la question toujours d’actualité de l’objectivisation du corps noir, notamment féminin, y est évoqué.

Si l’on devait faire un reproche à ce très bel ouvrage, il concernerait son manque d’exhaustivité. Il ne traite en effet pas de toute l’histoire des Noirs. Comme ce n’était pas le but de ses auteurs, on ne peut qu’espérer que les deux auteurs remettent ça et contribuent avec un nouvel ouvrage à l’avenir, à édifier les Afro-descendants sur leur passé.

Noir entre peinture et histoire, de Naïl Ver-Ndoye et Grégoire Fauconnier, Editions Omniscience, 2018.

Vous aimerez aussi:

Harmonia Rosales détourne une célèbre peinture de la Renaissance en peignant Dieu sous les traits d’une femme noire

Articles : 914