SOCIÉTÉ

Les 4 règles à suivre si vous voulez survivre à la fête de Noël!

Noël est déjà là et vous l’avez bien senti.  Enfin, comment auriez-vous pu y échapper ? Entre les grandes enseignes qui ont sorti leurs plus belles décorations, les chaînes de télévision qui nous assènent de publicité à longueur de journée et vos enfants qui n’ont plus que « je veux ça » à la bouche, c’est difficile de passer à côté…

Par Gretha K.

Le père Noël, c’est vous désormais!

Avant d’avoir des enfants, vous étiez l’enfant et à Noël, c’était vous qui étiez gâtés. Même si au fil des années, les cadeaux se sont faits de plus en plus rares.

Désormais, c’est vous qui devez débourser et cette perspective ne vous enchante pas. Pourquoi vous vouliez des enfants déjà ? En plus, ils voudront un sapin.

Voici 4 règles à suivre si vous voulez survivre à la fête de Noël

Des courses au supermarché, tes enfants seront exclus.

En temps normal, ils traînent les pieds et veulent tout voir. Alors en temps de fête  où les jouets sont exposés même dans les rayons les plus inattendus, autant prendre les devants pour éviter les larmes et les jetées au sol spectaculaire et les regards réprobateurs quand tout ce que vous aviez prévu de prendre c’était des packs d’eau.

Chez un autre membre de la famille, tu insisteras pour la fête se fasse.

Non, cette fois-ci la vaisselle sale et les prises de tête de l’organisation, vous les laissez à d’autres. Mais, il va falloir vous la jouer fine sur ce coup. En effet, c’est le plus convaincant qui l’emportera. Pourquoi ne pas prétexter un dégât des eaux, un traitement contre les cafards, un déménagement imminent, des travaux ?

A un traiteur, tu t’en remettras.

De toutes les manières, ces ventres ingrats ne font pas la différence entre le rôti mijoté avec amour par vos soins et celui de la rôtisserie d’à côté. Alors, à quoi bon ? Tout ce temps épargné peut être converti en temps de papouilles, de soins, de jeux, …

Vos cadeaux, vous les achèterez avant la mi-décembre

De cette façon, vous éviterez la cohue de la fin d’années dans les magasins et les lignes de caisse interminables où les esprits surchauffés font ressortir le pire de la nature humaine. En plus, vous avez plus de choix, les rayons sont encore pleins et vous serez sûrs de trouver les jouets les plus loufoques que votre progéniture désire.

Articles : 272