MODE & BEAUTÉ

Une mannequin à scarifications attire l’attention de la marque de Rihanna

Adetutu OJ, une mannequin nigériane portant des scarifications au visage a réussi à attirer l’attention de Rihanna et sa marque Fenty Beauty, connue pour valoriser tous les types de beauté.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

Les années 2010 ont vu, par le biais des réseaux sociaux, une grande diversification des types de beauté mis en avant. Par ce biais, le prototype de la bimbo comme une femme non-blanche a gros postérieur semble avoir supplanté celui de la blonde à forte poitrine des années 90. D’autres types de beauté, s’ils n’ont pas atteint le statut de modèle de beauté féminin dans la culture populaire occidentale, ont gagné en représentation dans la mode, offrant par ce biais des emplois à des modèles aux physiques autrefois marginalisés. On pense aux mannequins albinos  ou à ceux atteints du vitiligo.

Jusqu’à l’entrée en scène d’une mannequin nigérian appelée Adetutu OJ, les porteurs d’autres caractéristiques physiques souvent moquées, les scarifications, étaient largement ignorées par la mode, bien que des tendances popularisées par le festival Afropunk se les soient réappropriées sous la forme de maquillages, qui ont évidemment l’avantage d’être éphémères.

Les Noirs américains ‘volent’-ils la culture des Africains?

Adetutu, grâce à à une campagne menée sur Twitter et Instagram, a probablement donné le plus grand coup de pouce jamais donné pour l’inclusion des modèles portant des scarifications dans la mode.

« J »ai mené cette campagne pour joindre Rihanna sur tous mes réseaux sociaux(…)J’ai des scarifications faciales et je veux être modèle pour elle. J’ai besoin que les Nigérians m’aident à l’atteindre. S’il vous plaît. »

Dans un post instagram, elle a exprimé sa résilience face aux tentatives de victimisation qu’elle a subi à cause de ses scarifications.

« Je deviens de plus en plus forte jour après jour. Ceux qui m’ont harcelé m’ont fait faire plus de ce qu’ils me croyaient capables. Harcelez moi et moquez vous de mon corps à vos risques et périls. »

La campagne d’Adetutu OJ, originaire de l’état d’Ondo au Nigéria a semble-t-il porté ses fruits puisque Rihanna a suivi Adetutu OJ quelques sept heures après son début. A la suite de succès, de nombreux internautes ont emboîté le pas à Adetutu OJ, postant des photos de leurs scarifications faciales accompagnées du hashtag #adetutuojtribalmarkschallenge.

La jeune femme est donc à quelques marches de la réalisation de son rêve, celui de travailler pour Fenty, la marque de Rihanna connue pour avoir employé des modèles de toutes les couleurs de peau ainsi que des femmes enceintes. D’autres personnes se trouvent quant à eux peut-être au début d’une délivrance des fréquentes moqueries portant sur leurs visages scarifiés.

àVous aimerez aussi:

Les scarifications comme marque d’identité en Afrique noire

 

Articles : 914