SANTÉ

Une petite fille opérée à coeur ouvert: une première au Mali

La petite Fanta Diarra est devenue à 6 ans la première fille à être opérée à coeur ouvert au Mali. Auparavant, les opérations de ce type ne pouvaient être réalisées qu’à l’étranger, moyennant des frais difficilement mobilisables pour beaucoup de parents maliens.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media
Fanta souffrait d’une malformation cardiaque congénitale appelée communication intra-auriculaire pour laquelle elle avait été diagnostiquée depuis ses trois ans. Avant l’inauguration du Centre André-Festoc, la première unité de soins cardio-pédiatriques du pays crée au sein du centre hospitalier Le Luxembourg à Bamako, Fanta aurait du être évacuée à l’étranger pour être opérée à coeur ouvert. Une perspective qui n’enchantait pas les parents de l’enfant craignant de voir leur fille voyager seule à grands frais et être opérée à l’étranger. La création du centre André Festoc a été rendue possible par l’ONG La Chaîne de l’espoir et par des donations, comme celle à hauteur de deux millions d’euros de la part du Français André Festoc, qui a donc donné son nom à l’unité de soins. L’opération de la petite Fanta a été réalisée par réalisée par le professeur Olivier Baron avec l’assistance du jeune chirurgien malien Baba Ibrahima Diarra.

Selon nos confrères de TV5 Monde, 2700 autres enfants seraient, juste après cette opération, sur une liste d’attente pour subir une opération du coeur.

Vous aimerez aussi:

[SANTE] Quand l’histoire de Monique Koumate vient mettre en lumière les failles sanitaires en Afrique

 

Articles : 909