Le Bouquet Africain de Thema

Lat Dior, un farouche résistant à la colonisation française

Histoire

Lat Dior, un farouche résistant à la colonisation française

Par Sandro CAPO CHICHI

Lat Dior Diop (1842-1886) est un souverain du royaume wolof de Cayor (actuel Sénégal). Grâce à ses qualités militaires et à ses alliances opportunes, il fut l’un des plus farouches résistants à la pénétration coloniale française.

Par Sandro CAPO CHICHI de New African Cultures / nofi.media

Lat Dior

Lat Dior

Lat Dior Diop naît prince de Cayor, un des quatre royaumes ayant suivi l’éclatement de l’empire de Djolof. Il s’oppose en à la nomination comme roi de Cayor de Madiodio Fall. Ce dernier est favorisé par le pouvoir de Louis Faidherbe, le gouverneur colonial français et est élu.

Lat Dior

Louis Faidherbe

Lat Dior réussit à défaire Madiodio lors d’une bataille en 1861. Il est toutefois mis en échec par la supériorité technologique des Français et doit se réfugier dans le royaume sérère de Saloum dont il hérite du pouvoir militaire en 1867 à la mort de son roi Maba Diakhou Ba.

En s’alliant au roi de Fuuta Toro Cheikhou Amadou, Lat Dior parvient à défaire les Français lors de la bataille de Mekhe en 1869. En 1871, les Français signent un traité avec Lat Dior, qu’ils reconnaissent désormais comme roi de Cayor. Il profite de cette position de force pour annexer le royaume voisin de Baol. Il s’allie avec les Français pour vaincre la menace du Jihad lancé par ses anciens alliés du Fuuta Tooro.

En 1880, Lat Dior s’oppose à la construction d’une voie ferrée par l’autorité coloniale française sur le territoire de Cayor et est déposé par les Français. Il s’enfuit dans le royaume voisin de Djolof et en 1886 affronte les Français.

Malgré de nombreux dommages causés chez les troupes françaises, Lat Dior est tué dans la bataille.

Il est aujourd’hui considéré comme un héros national au Sénégal, un immense stratège et un des plus sérieux résistants à la pénétration coloniale en Afrique.

De Lat Dior, dont Louis Faidherbe aurait déclaré de l’armée, « On les tue, mais on ne les déshonore pas », l’héritage perdure dans la devise des actuelles Forces Armées du Sénégal, dont la devise  est « On nous tue, mais on ne nous déshonore pas ».

Lat Dior

Soldats sénégalais

Vous aimerez aussi:

Le roi Béhanzin de Dahomey et sa résistance à l’impérialisme européen

 

 

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !