Malkia - Le réveil du Ka

5 erreurs classiques à éviter lors de la création d’une entreprise en Afrique

Entrepreneuriat

5 erreurs classiques à éviter lors de la création d’une entreprise en Afrique

Par Makandal Speaks

[Note de la rédaction : Voici la traduction de l’équipe NOFI d’un article publié le 11 juin 2015 sur le site Financial Juneteenth. Cet article a été rédigé par John-Paul Iwuoha, co-auteur du livre 101 Ways to Make Money In Africa. Il offre son expertise aux africains et afro-descendants afin de les guider dans l’océan d’opportunités qu’offre l’Afrique.]

Vous avez pris une décision : vous êtes prêt à démarrer une entreprise en Afrique. Jusqu’ici tout va bien. Mais mettre en œuvre avec confiance et efficacité cet objectif nouvellement acquis est une autre paire de manche.

Si vous vous donnez à fond, mais que votre entreprise ne décolle toujours pas, ou qu’elle stagne pendant trop longtemps, vous risquez de vous saboter malgré vos meilleures intentions.

Voici cinq erreurs courantes que les aspirants entrepreneurs et primo-investisseurs (en particulier ceux de la diaspora) font lorsqu’ils se lancent une entreprise en Afrique :

1. Couver votre idée pendant trop longtemps

Prendre votre temps pour faire des études de marché approfondies est une bonne chose, mais couver votre idée pendant trop longtemps sans faire de progrès significatif ne l’est pas. L’un des facteurs cruciaux de réussite, largement négligé lorsque l’on fait des affaires en Afrique, c’est d’avoir un sentiment d’urgence. En fait, cela à une double importance. Il y a un aspect psychologique et un aspect pratique.

Lorsque vous planifiez trop, vous avez tendance à penser aux différentes raisons pour lesquelles ce que vous envisagez ne marchera pas. Lorsque vous faites traîner les choses, vous avez tendance à perdre votre enthousiasme. Aussi, vous trouverez peut-être que tout ce que vous avez fait, un an plus tard, c’est être encore à la recherche d’une idée d’entreprise.

Il est également important de développer ce sentiment d’urgence en faisant des affaires dans un nouveau marché émergent. Oui, l’Afrique est un réservoir d’opportunités, mais ce réservoir est, de jour en jour, de plus en plus encombré, et une fois que la concurrence s’intensifiera, la mise en route deviendra encore plus difficile pour vous.

La clé du succès : Avancez avec une intention claire et de la concentration; repousser les choses à plus tard est un mauvais service pour votre ambition et peut compromettre votre potentiel de réussite.

2. Choisir votre marché sur la base d’un attachement personnel

Image result for african american business woman

Trop souvent, la prise de décision est plus liée à un attachement ou une perception personnelle que sur la réalité du marché. Si vous êtes nigérian, sud-africain ou kényan, et que votre patrie fait partie des marchés les plus puissants et dynamiques d’Afrique, vous êtes parmi les chanceux.

Mais même dans ces cas, vous devez être conscient que le Nigeria est un marché difficile à exploiter, qu’en Afrique du Sud, votre start-up devra faire face à une concurrence beaucoup plus forte qu’ailleurs sur le continent, ou que démarrer une entreprise dans l’industrie du tourisme ou de l’exploitation minière au Kenya, c’est marcher droit vers un monde entouré d’incertitudes.

Voici des erreurs particulièrement courantes au sein de la diaspora africaine :

  • choisir son pays d’origine, parce que l’on s’y sent bien;
  • choisir l’Angola, parce que un ami l’a fait il y a 10 ans;
  • le Soudan devient votre destination préférée parce que vous connaissez quelqu’un au gouvernement;
  • opter pour la Tanzanie, car cela vous semble être un bon choix.

La clé du succès : Lorsque vous faites le choix de prendre conscience de trois aspects pour éviter toute déception:

  1. Il doit être l’un des marchés de croissance les plus dynamiques d’Afrique.
  2. L’industrie que vous choisissez devrait être clairement orientée à la hausse.
  3. Soyez conscient de la «facilité de faire des affaires» dans votre pays de prédilection et, si possible, optez pour des marchés à forts potentiels / faibles risques.

3. Aligner votre concept d’entreprise ou d’investissement sur le mauvais marché

Image result for sad black entrepreneur

L’Afrique compte 54 marchés distincts et vous devez être en phase avec le marché particulier dans lequel vous souhaitez opérer. Si vous êtes assez flexible, je vous suggère de choisir le bon marché après avoir conçu votre concept d’entreprise, puis d’effectuer d’autres ajustements au fur et à mesure. Un projet d’entreprise peut devenir une grande entreprise dans un marché et échouer complètement dans un autre. Votre entreprise et votre marché doivent être hautement compatibles, sinon vous vous préparez à l’échec. Trop d’entrepreneurs en herbe ou d’investisseurs novices ne tiennent pas suffisamment compte de cela.

La clé du succès : Qui seront vos clients ? Faites une liste de leurs caractéristiques. Ensuite, dressez la liste des autres facteurs favorables à votre entreprise :

  • l’accès au port,
  • une industrie touristique florissante,
  • des systèmes de paiement mobiles disponibles localement,
  • des réglementations favorables
  • etc…

Une fois que vous êtes clair sur certains facteurs, choisissez un marché en Afrique en phase avec le plus de caractéristiques que vous avez listé. Restez aussi flexible que possible jusqu’à ce que vous trouviez l’ajustement parfait.

4. Commencer sans connaître la réglementation locale

Image result for black businessman sad

Un ami vous parle de quelqu’un qui a fait d’énormes profits en vendant du shampoing en Angola ou en créant une marque de boisson alcoolisée au Mozambique. Génial, pensez-vous, et vous commencez à élaborer votre projet.

Mais saviez-vous que l’Angola a récemment rendu les importations beaucoup plus difficiles en introduisant un enregistrement obligatoire pour tous les négociants et une nouvelle licence pour les transactions d’exportation et d’importation ? Étiez-vous au courant du Décret n ° 54/2013 du 7 octobre 2013, prévoyant des «réglementations sur le contrôle de la production, de la commercialisation et de la consommation de boissons alcoolisées» au Mozambique ?

Beaucoup de d’hommes et de femmes d’affaires pleins d’espoir ont lancé leur entreprise et se sont retrouvés aux prises avec des lois et des goulets d’étranglement qui aurait été visibles si seulement ils en avaient eu connaissance.

La clé du succès : Connaissez les lois, les taxes et les modes d’établissement des prix avant de commencer à faire des affaires dans un marché ou une industrie en particulier. Vous éviterez ainsi des défis inutiles en cours de route.

5. Attendre le capital de départ

Image result for black businessman sad

Il est de notoriété public que l’Afrique manque de capitaux financiers, en particulier pour les start-up. Cela étant dit, un mythe largement répandu me semble beaucoup plus inquiétant : vous auriez besoin de beaucoup de capitaux pour démarrer une entreprise. Bien sûr, si votre business plan consiste à ouvrir un grand magasin à Accra pour vendre des téléviseurs, vous aurez besoin de capitaux de départ pour y arriver. Mais voici un changement crucial que vous pouvez faire dans votre approche : ne soyez pas freiné par le manque de capital, modifiez plutôt votre business plan.

Ouvrez une entreprise en ligne, proposez des services plutôt que des produits, créez une plate-forme pour des produits déjà existants, activez le réseautage ou le jumelage d’entreprises, commencez à travailler depuis chez vous ou démarrez à partir de rien dans un créneau unique, sans concurrence en Afrique.

Malgré ces options, trop ont investi trop tôt des milliers dans leur start-up et ont manqué d’argent par la suite. Il y a de nombreux avantages à démarrer petit et à développer votre entreprise de manière organique. L’Afrique offre beaucoup d’opportunités à cet égard.

La clé du succès : Vous voulez une entreprise qui commence à vous rémunérer rapidement, pas une entreprise dans laquelle vous devez dépenser de grandes quantités d’argent sur une longue période pour maintenir les opérations à flot. Modifiez votre business plan afin de minimiser le risque financier sur un marché que vous ne connaissez pas encore. Faites cela et prenez plaisir à voir votre réussite augmenter de manière organique.

Vous voulez en savoir plus sur comment investir et faire des affaires en Afrique avec succès ?

Le potentiel pour créer du changement, avoir de l’impact sur la vie des gens et réussir sur le plan financier est énorme en Afrique. En évitant les erreurs simples mais classique comme celles évoquées plus haut, vous pouvez, vous aussi,  investir, démarrer une entreprise et réaliser de grandes choses en Afrique !

Si vous souhaitez apprendre des faits plus intéressants encore et obtenir des informations sur le business en Afrique, vous devriez obtenir un exemplaire de notre nouveau livre : 101 Ways To Make Money In Africa.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cet incroyable livre qui parle à des centaines de personnes, cliquez ici !

VOUS AIMEREZ AUSSI :

5 raisons d’investir dans l’industrie agro-alimentaire en Afrique

Notes et références

John-Paul Iwuoha et le Dr. Harnet Bokrezion sont des consultants africains et les auteurs du livre 101 Ways To Make Money In Africa. Tous deux sont passionnés par guider les Africains et les afro-descendants à travers le réservoir d’opportunités sur les nouveaux marchés émergents d’Afrique. CLIQUEZ ICI POUR APPRENDRE À INVESTIR EN AFRIQUE AUJOURD’HUI!

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !