Brown Sugar Night #3

5 actrices qui ont incarné Winnie Mandela au cinéma

Culture

5 actrices qui ont incarné Winnie Mandela au cinéma

Par SK

La mère de la nation sud-africaine, pilier de l’ANC et ex-épouse de Madiba, Winnie Mandela, est décédée lundi 2 avril 2018 à l’âge de 81 ans. Son combat politique et sa ténacité ont fait d’elle une femme remarquable parmi les Hommes. Quelques actrices ont eu l’honneur d’incarner cette grande dame au cinéma.

Tina Lifford. En 1997 sort Mandela et De Klerke de Joseph Sargent, qui revient sur le moment crucial où le nouveau président, De Klerke, signe la grâce de tous les détenus politiques. Parmi eux, Nelson Mandela, interprété par le grand Sidney Poitier, incarcéré à vie à cause de son combat pour la liberté et qui deviendra le premier président sud africain indigène. A ses côtés, dans la vie privée comme dans la lutte, qui se confondent inexorablement, il y a Winnie. Ici, elle est interprétée par Tina Lifford (Queen Sugar). Loyale et amoureuse, elle est un soutien sans faille pour son activiste d’époux. Mais activiste elle l’est d’abord elle-même et perçoit la nécessité du combat pour les Noirs d’Afrique du sud de façon parfois plus dure.

Tina Lifford Crédit photo: Ebony magazine

Faith Ndukwana. En 2007, dans Goodbye Bafana de Bille August, Faith Ndukwana s’est vu confier le rôle de la compagne de Nelson Mandela. Une part vraie de la vie de Madiziki, qui n’aimait pourtant pas, à juste titre, y être réduite. Ce film revient sur les 27 longues années d’incarcération de Madiba, interprété par Denis Haysbert, à Roben Island et surtout sur l’amitié entre le futur président de l’Afrique du sud et le gardien afrikaner James Gregory, spécialement chargé de sa surveillance. Winnie n’est donc ici qu’un rôle secondaire, que l’on voit apparaître essentiellement au début du film.

Dark Winnie 

Winnie Mandela, ce n’était pas seulement l’épouse de Nelson Mandela. Elle fut elle-même avant, pendant et après, une femme déterminée et combative. Là où lui prônait parfois la clémence et la négociation, elle, défendait la force si nécessaire. Deux points de vue qui finalement convergents puisque mués par le même idéal et que les médias et le reste du monde ont parfois dépeint comme irréconciliables, préférant faire de Winnie le symbole de la femme sacrifiée ou rebelle et non de la pionnière quelle fut. Cette nuance, certains réalisateurs ont eu à coeur de la montrer pour réhabiliter la légitimité de Winnie Mandela. Pour ce faire, il ont laissé le talent d’actrice au caractère fort agir sur les spectateurs.

Sophie Okonedo. En 2010, BBC4 sort un biopic sur la vie de Winnie Mandela, Mrs Mandela. L’actrice britannique Sophie Okonedo, qui crevait l’écran dans Hôtel Rwanda de George (2004), a été choisie par la production pour interpréter madame Madizikela-Mandela. Elle y signe une performance poignante, qui dévoile plusieurs facettes de la personnalité complexe de Winnie Mandela. L’une des meilleures.

Sophie Okonedo
Crédit photo: BBC

En effet, l’interprétation de Okonedo permet d’aborder une phase moins bien admise par le public extérieur du combat de Winnie Mandela, en tant que femme engagée et indépendamment de son statut marital et maternel. A ce propos, l’actrice avait confié dans une interview pour la chaîne BBC, être stressée et pleurer avant de tourner chaque scène, tant la pression d’être à la hauteur était forte.

Naomie Harris
Crédit photo: Cultjer

Nomie Harris. En 2013, c’est Naomie Harris qui reprend le flambeau, et avec flamboyance, dans Mandela, un long chemin vers la liberté, de Justin Chadwick. Elle y donne la réplique à son Mandela de mari, interprété par Idris Elba. L’actrice britannique a campé plusieurs rôles d’envergures relatives au cinéma et à la télévision avant de se révéler, notamment dans Pirates des Caraïbes : le secret du coffre maudit.

Naomie Harris

Elle y interprétait la sorcière Tia Dalma et surtout en tant que James Bond girl, aux côtés du dernier d’entre eux, Daniel Craig, pour Skyfall en 2012. Dans ce biopic qui retrace le parcours de Nelson Mandela, Naomie Harris incarne sa partenaire et amour de sa vie, femme courage qui soutient son homme envers et contre tout, dans le danger et pendant l’emprisonnement.

Terry Pheto
Crédit photo: IOL

 

Terry Pheto. En 2017, l’actrice Terry Pheto incarne Winnie Mandela dans la série télévisée  Il s’appelait Mandela  de Kevin Hooks. La série revient sur la vie de Nelson Mandela, joué par Laurence Fishburne, dans les années 1960. Un format plus long et plus complet qui permet de développer chaque personnage avec plus de précision et de profondeur. L’actrice sud africaine est par ailleurs familière de ces intrigues, elle dont la filmographie regroupe quasi exclusivement des long-métrages prenant pour décor l’Afrique du sud pendant et post apartheid et qui a notamment joué dans deux autres biopics de la vie de Madiba : Un long chemin vers la liberté et Goodbye Bafana.

 

Jennifer Hudson. Sans date de sortie définie pour l’instant, un biopic sur Winnie Mandela sortira prochainement. Jennifer Hudson, la chanteuse et actrice révélée par la comédie musicale Dream Girls de Bill Condon, en 2007, sera l’actrice principale du film Winnie de Darrell James Roodt. Elle donnera la réplique à l’acteur Terrence Howard, qui endossera le rôle du père de la nation arc-en-ciel.

Jennifer Hudson et Terrence Howard pour le film « Winnie ».

Winnie sur les planches

Si Winnie Mandela a inspiré le monde du cinéma, le théâtre avait lui aussi tenu à rendre hommage à cette dame, bien avant son décès. Ici encore les comédiennes, comme les actrices,y ont mis tout leur coeur.  On retiendra notamment :

Tsangane Maswanganyi dans « Winnie the opera ».
Crédit photo: The globe and mail

Tsakane Maswanganyi. Winnie the opera, joué en pour la première fois en 2011, est un théâtre-opéra écrit et composé par le sud africain Bongani Ndodana-Breen. Une pièce qui mêle anglais, la langue coloniale sud africaine et xhosa, la langue maternelle de Winnie et Nelson Mandela, issus de cette tribu bantoue dont on a pu entendre quelques bribes dans le film Black Panther de Marvel. La vie de Madizikela Winnie était mise en scène sur les planches et offrait un point de vue, le plus affranchi possible, de son rôle de partenaire auprès de son époux.

L’occasion de découvrir une jeune femme, qui sacrifie l’insouciance de ses plus belles années par l’engagement nécessaire à l’autodétermination d’une Nation. Sur les planches, c’est la comédienne également sud africain et native de Soweto, Tsakane Maswanganyi, qui portait haut la voix de Winnie. L’intéressée était d’ailleurs présente lors de la première représentation le 28 avril 2011 à Pretoria, pour laquelle elle a donné ses plus belles critiques.

Tanya St Val

Tanya St Val. En France, le journaliste et écrivain Serge Bilé a mis en scène la vie de Nelson Mandela dans une pièce qu’il a écrite en hommage à l’homme : Soweto, en 1994. Un théâtre musical dans lequel Winnie Mandela est interprétée et chantée par l’artiste guadeloupéenne Tanya St-Val (en concert à Paris le 28 avril prochain). Une prestation qui fait encore écho pour la seule pièce moderne française connue mettant en scène la vie de Nelson Mandela et des personnages qui l’ont partagée. En 2016, Madiba le musical s’est plutôt attaché à Nelson et aux autres militants sud africains impactés par les tribulations politiques et sociales du pays, cependant  point de Winnie.

Tanya St Val

 

VOUS AIMEREZ AUSSI:

WINNIE MANDELA 1936-1975 : LA FORMATION D’UNE GUERRIÈRE

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !