Brown Sugar Night #3

Connaissez-vous l’origine du nom Ndiaye ?

Histoire

Connaissez-vous l’origine du nom Ndiaye ?

Par Makandal Speaks

Ndiaye (ou N’diaye) est un patronyme très courant au Sénégal. Mais d’où vient-il ? A quoi ou qui fait-il référence ? C’est ce que nous nous proposons d’expliquer dans cet article.

Le patronyme N’diaye est un nom sénégalais originaire du royaume du Djoloff et du Saloum. Il est présent dans une bonne partie de la population sénégalaise et est présent à travers tout le pays dans plusieurs ethnies Wolof, Serère, Djola et Haalpulaar. Si vous vivez en Afrique de l’Ouest ou que vous êtes originaires de cette partie du continent, il est fort à parier qu’il y ait des Ndiaye parmi vos connaissances.

Cependant, saviez-vous que les origines de ce nom se mêlent aux origines même du peuple Wolof ? En effet, selon la tradition orale Wolof, le premier à se nommer ainsi ne fut autre que le premier Bourba-Djolof (ou Roi du Djolof) qui régna à partir de 1360, le mythique Ndiadiane Ndiaye !

Mais qui était donc ce fameux Ndiadiane Ndiaye ?

Ndiadiane Ndiaye, de son vrai nom Amadou Aboubakar Ibn Omar était le fils d’Abou Bakr Ben Omar (a.k.a d’Abou Darday), un chef de guerre Almoravide [1] et de Fatoumata Sall, une princesse Haalpulaar. Ndiadiane ne vécut pas avec son père Abou Dardai. En effet, selon de nombreuses sources, ce dernier péri sous les flèches acérées d’un archer Soninké lors d’une bataille.

Selon la tradition, sa mère devait se remarier avec l’un des compagnons de son ex-mari, un certain Mbarick dont on connaît peu de choses. L’origine servile de ce dernier poussa le jeune Ahmad à s’opposer farouchement à cette union. Il ne pouvait accepter que sa mère, issue d’une lignée royale, ne s’unisse devant Dieu et les hommes à un ancien captif de guerre. Cette opposition lui fit perdre les bonnes grâces de la cour et l’obligea à s’exiler  en pays Waalo.

Le totem de la famille Ndiaye est le lion, symbole de la royauté et du pouvoir dans la mythologie Sérère et Wolof.

Le jeune noble séjourna plus de 3 ans en territoire Waalo. Il avait élu domicile dans une grotte aquatique située sous le fleuve. Était-ce pour se cacher ou pour méditer ? la tradition ne le précise pas. Quoi qu’il en soit, un jour une dispute éclata entre deux pêcheurs sur la rive du fleuve. Amadou Aboubakar Ibn Omar surgi des eaux afin de mettre un terme a cette querelle. La population ne l’ayant jamais vu fut stupéfaite par cette apparition soudaine et miraculeuse. Les spectateurs de la scène furent d’autant plus émerveillés que c’est en usant d’une grande sagesse qu’il apaisa les tensions entre les pêcheurs.

C’est de là que lui viendrait le nom de Ndiadiane Ndiaye qui signifierait « Extraordinaire » ou « mystérieux » dans la langue locale. Cela est d’ailleurs confirmé notamment par le professeur Cheikh Anta Diop :

« L’histoire nous apprend que le roi N’Diadian N’Diaye du Djoloff, le premier roi de la valaf, avait une mère Toucouleur, et d’un père arabe. Mais il existe des preuves de contradiction ici. Le fils d’un Arabe ne peut guère supporter le totémique nom N’Diaye. Et il est de notoriété publique que, à la fois le nom et le prénom de ce roi viennent de l’exclamation « C’est N’Diadian N’Diaye » (au sens de l’expression « calamité » [ou « extraordinaire », en langue sérère-sine]) faite par un marabout sérère … ».[3]

C’est cette épisode qui, selon certaines versions, expliquerait la nomination de Ndiadiane Ndiaye à la tête du Waalo. Quelques années après son installation au pouvoir, un complot fut organisé contre sa personne. Ayant appris cela, il quitta la région pour s’installer au Djolof. C’est à partir du Djolof qu’il fonda l’empire en réunissant les lamanes [4].

Ainsi, selon les diverses traditions le patronyme Ndiaye est constitutif de l’identité Wolof et au-dela de celle du « Pays de la Terranga« . Le Nom Ndiaye et un nom royal, celui du clan qui dirigea l’État du Djolof durant plusieurs siècles.

Hommage de Youssoun Ndour au fondateur de l’ethnie Wolof :

Références : 

[1] Les Almoravides sont une dynastie berbère qui fondèrent entre les XI° et XII° siècles un empire comprenant la Mauritanie, le Maroc, l’ouest de Algérie ainsi qu’une partie de la péninsule Ibérique.

[2] Le Waalo est une région du Sénégal, centrée sur le delta du fleuve Suñu gaal, dans le nord-ouest du pays.

[3]  Diop, Cheikh Anta & Modum, Egbuna P. Towards the African renaissance: essays in African culture & development, 1946-1960, p. 28. Karnak House (1996)

[4] Le Djolof  était un empire situé dans l’actuel Sénégal. Il fut vassal de l’empire du Mali et de l’empire songhaï.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !