Trilogie Kemi Seba

Christophe Colomb et l’origine honteuse du mot ‘cannibale’

Culture

Christophe Colomb et l’origine honteuse du mot ‘cannibale’

Par Sandro CAPO CHICHI

Une gigantesque erreur signée Christophe Colomb est à l’origine du mot ‘cannibale’ dans beaucoup de langues européennes.
Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Fin 1492, L’explorateur génois Christophe Colomb débarque sur l’île d’Hispaniola (actuelles Haïti & République Dominicaine). Bientôt, Colomb, y rencontre les Indiens taïno arawaks.

cannibale

L’arrivée de Colomb à Hispaniola. C’est à la suite de celle-ci que le nom de Carib fut utilisé pour signifier ‘mangeurs d’hommes’

Il ne parle pas la langue de ceux-ci. Par conséquent, c’est probablement par le biais imparfait de leur langage corporel qu’il obtient d’eux ses informations.

Bien qu’initialement sceptique, il finit par conclure que leurs voisins et ennemis, les Karib, ou Kaniba, étaient des mangeurs d’hommes.

En interprétant  la coutume des Karib / Kaniba de conserver les os de leurs défunts proches, il conclut que les Karib / Kaniba étaient effectivement des cannibales.

Après que sa lettre racontant cet épisode eût fait sensation en Europe, le mot cannibale prend rapidement place dans le vocabulaire européen.

Il devient alors le terme dominant pour signifier ‘mangeur d’homme’ dans les langues du Vieux Continent.

Le terme ‘Carib’ est aussi celui dont dérive les termes Caraïbe et ‘Caribéens’. Les mots ‘caribéen’ et ‘cannibale’ ont donc une origine commune, en raison des idées reçues d’un homme ignorant.

En outre, ce mythe des Carib dangereux et féroces servira aussi à légitimer, sous l’impulsion de Colomb, l’esclavage et la déportation de nombre d’Amérindiens par les souverains d’Espagne. 

Référence

Philip P. Boucher / Cannibal Encounters: Europeans and Island Caribs, 1492-1763