Trilogie Kemi Seba

A 107 ans, cette fille d’esclaves afro-américains va voter

Société

A 107 ans, cette fille d’esclaves afro-américains va voter

Par Sandro CAPO CHICHI

Donella Wilson a voté pour la première fois dans les années 40.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

Née vers 1907 de parents anciennement esclaves, Donella Wilson a donc été témoin de grands moments de l’histoire américaine. Ces moments vont de la ségrégation raciale à l’élection du premier président ‘noir’ en la personne de Barack Obama, en passant par le mouvement des droits civiques, ou plus récemment encore le Mouvement #BlackLivesMatter. Mais elle espère bien ajouter un nouvel épisode à cet incroyable feuilleton. Et cet épisode, c’est l’élection d’une première femme à la tête de l’Etat.

C’est tout au moins ce qu’espère l’habitante de Columbia en Caroline du Sud. Elle s’est exprimée au micro de nos confrères de wistv.com au sujet de l’élection présidentielle américaine 2016.

Donella Wilson

Donella Wilson

« J’espère qu'(Hillary Clinton) sera notre première présidente. Je pense que c’est un honneur, un cadeau du ciel. »

Donella Wilson, qui a voté pour la première fois dans les années 40, est aussi revenue sur les conditions de son premier vote.

« Nous ne savions pas écrire le mot ‘vote’ (…) Nous ne savions pas ce que ce mot voulait dire à part que nous avions l’opportunité de nous exprimer et de déposer un bulletin en priant que cela puisse nous aider en tant que race noire. »

Le droit de vote pour les femmes a été autorisé en 1920 aux Etats-Unis. Mais ce n’est qu’en 1965 que le droit de vote est devenu de facto indépendant de toute forme de discrimination raciale aux Etats-Unis.

L’élection présidentielle va par conséquent au delà du simple choix entre Clinton et Trump pour beaucoup de Noirs Américains. Il s’agit plutôt d’un devoir en mémoire de leurs ancêtres qui se sont battus pour l’avoir.