NATIONS NÈGRES ET CULTURE – CHEIKH ANTA DIOP

La NBA a-t-elle un problème avec les coaches noirs ?

Société

La NBA a-t-elle un problème avec les coaches noirs ?

Par Yannick G.

Un article du journaliste d’ESPN Michael Wilbon paru le 24/05/16 ici a remis en lumière un problème qui prend de plus en plus de place dans la prestigieuse ligue de basket NBA.

Entre 1990 et 2000, on observait en moyenne de 5 coaches noirs par saison. Entre 2001 et 2014, ce chiffre était de 11 par saisons avec un pic au cours de l’année 2012 : 14 sur 30 postes. Mais au coup d’envoi de la saison 2015/2016, seulement 6 coaches noirs étaient présents sur les bancs.

 

Sachant que les noirs dominent les parquets (75% des joueurs de la ligue sont noirs), pourquoi y’a-t-il si peu de coaches noires ?

 

nbabanner

Les joueurs NBA sont analysés sur toutes les coutures.

L’analytique en NBA, la source du problème ?

Ces dernières années, l’analytique (qui est  l’application de l’informatique, de la recherche opérationnelle et de la statistique à la résolution de problèmes d’entreprise) prend de plus en plus de place dans la NBA. En effet, de nombreuses équipes engagent des spécialistes des maths de MIT et autres grandes écoles plutôt que de basketball ou des anciens joueurs. Ratios, pourcentages, probabilités… prennent le pas sur l’expérience dans les stratégies, les recrutements et le coaching. Un chiffre illustre bien ce phénomène : sur les 30 coaches de la saison 2015/2016, 16 viennent de ce monde et n’ont jamais joué en NBA.

Pour Wilbon, cette tendance exclue les coaches noirs qui selon lui sont plus dans l’émotion et le feeling que dans les statistiques. Sur les 96 coaches engagés depuis 2005, seulement 36 sont noirs contre 59 blancs. Non seulement, il y’a une baisse des embauches chez les coaches noirs mais pour ceux qui ont la chance d’avoir un poste, ils durent en moyenne moins longtemps : 3,2 saisons pour les blancs contre 2 ,85 saisons pour les noirs.

 

Amin Smith

Amin Elhassan à gauche / Steven A. Smith à droite

Des coaches expérimentés sur le marché

Le journaliste d’ESPN Amin Elhassan, ancien coordinateur vidéo/recruteur/assistant-directeurs des opérations chez les Phoenix Suns connait bien le monde de l’analytique car il a lui-même étudié l’ingénierie. Elhassan a peur que ce phénomène devienne une excuse pour ne pas engager de noirs. Qui plus est «Il y a des noirs experts en math et statistique, spécialiste des études qualitatives» d’après lui. Son confrère, le fameux Steven A. Smith a déclaré dans son émission « First Take » qu’il est convaincu que les front offices* se servent bien de se prétendu manque d’intérêt des noirs pour l’analytique pour ne pas les embaucher.

 

Coach libre

Mark Jackson / Mike Woodson / Lionel Hollins / Avery Johnson

 

Plusieurs coaches expérimentés sont pourtant sur le marché : Mike Woodson (9 ans d’expérience – 315V/365D), Mark Jackson (3 ans – 121V/109D), Maurice Cheeks (9 ans – 305V/315D), Avery Johnson (7 ans – 254V/186D) et Lionel Hollins  (9 ans – 262V/272D).

 

Il est difficile de savoir la vraie raison de cette baisse de diversité depuis quelques années. Cependant, certains coaches noirs comme Dwane Casey pensent que la tendance va s’inverser dans les années à venir.

 

*les dirigeants des clubs