Brown Sugar Night #3

Election présidentielle au Bénin : révélation des premières tendances du premier tour

Politique

Election présidentielle au Bénin : révélation des premières tendances du premier tour

Par SE

Ce dimanche 6 mars, 4,7 millions d’électeurs béninois étaient attendus aux urnes pour le premier tour de l’ection présidentielle afin de départager 33 candidats en compétition pour la succession de Thomas Boni Yayi. Parmi ces 33 candidats, on distingue une poignée d’hommes qui sont les favoris de la population. 

Les cinq candidats favoris de la population 

  • Lionel Zinsou, Premier ministre béninois, ancien patron du fonds d’investissements PAI Partners et candidat des Forces Cauri pour un Bénin émergent (FCBE) et de deux grands partis d’opposition : le Parti du renouveau démocratique et Renaissance Bénin qui a opté pour un programme au service de la relance économique. Proche de Laurent Fabius, Lionel Zinsou a crée la controverse avec sa candidature. Certains électeurs voient en lui  » un candidat qui ne peut pas connaître le pays » à cause de ses nombreuses années passées à l’étranger. D’autres l’apprécient pour sa stature internationale qui peut tirer l’économie du pays vers le haut. Une vidéo dans laquelle on le voyait condamner la françafrique avait dernièrement créer un grand buzz sur les réseaux sociaux. Certains internautes avaient même critiqué sa couleur de peau pour remettre en cause sa candidature.
  • Sébastien Ajavon, surnommé « le roi du poulet » est un homme d’affaires apparemment intègre. Issu d’une grande famille de commerçants, il préside le Conseil National du Patronat béninois depuis 2006. Sébastien Ajavon a déposé sa candidature pour l’élection présidentielle le 3 janvier 2016.
  • Patrice Talon, baptisé « le roi du coton » pour avoir un temps fait main-mise sur un ensemble d’entreprises dans la filière d’intrants agricoles, il possède des parts dans l’industrie du coton et au port de Cotonou.
  • Pascal Irenée Koupaki, ancien Premier ministre de Boni Yayi (28 mai 2011 au 8 août 2014), il a bâtit sa campagne autour du thème du retour à l’ordre institutionnel. Également économiste, il n’a pas manqué d’exposer sa vision pour l’avenir du Bénin.
  • Abdoulaye Bio Tchané, économiste et grand opposant du président sortant. Il était arrivé en troisième position lors du premier tour de l’élection en 2011. Il était soutenu par plusieurs mouvements de jeunes et de femmes.

Tous les candidats ont voté ce dimanche, le plus souvent en présence de leurs partisans. Trois des concurrents ont voté à Cotonou, la capitale économique du pays, qui possède près d’un million d’habitants et où le scrutin a été le plus animé.

image173025-592x296-1456238792

1.Sébastien Ajavon 2. Abdoulaye Bio Tchané 3. Pascal Irenée Koupaki 4. Lionel Zinsou 5. Patrice Talon

Le premier tour…

33 candidats, parmi eux cinq hommes d’affaires, en compétition pour l’élection présidentielle dont le premier tour s’est déroulé ce dimanche 6 mars 2016 au Bénin. Le comportement exemplaire des Béninois lors de ce scrutin a été très apprécié par l’ensemble des observateurs mis en place pour veiller au bon déroulement de cette élection, à cause d’une campagne présidentielle intense. En effet, depuis plusieurs mois le Bénin était sous haute tension. Des risques de violence étaient envisagés notamment par rapport aux problèmes liés à l’organisation des votes (retard dans la distribution des cartes électorales) et les diverses polémiques sur certains candidats publiées principalement sur les résaux sociaux…

C’est donc dans l’ordre et dans le calme que les Béninois se sont rendus dans les différents bureaux de vote ce dimanche dès 7h du matin (heure d’ouverture des portes) et jusqu’à 16h (heure de fermeture) malgré de nombreux dysfonctionnements et des incidents signalés. Un retard allant jusqu’à 3h par endroit pour l’ouverture des bureaux, l’absence des représentants de la majorité et de la minorité notamment dans les départements de l’Altantique et l’absence des représentants des candidats…

000_8I3H2_0

Second tour : duel entre Lionel Zinsou et Patrice Talon

Alors que le dépouillement des bulletins de vote était en cours ce lundi 7 mars, certaines sources d’information révèlaient que Lionel Zinsou et Patrice Talon seraient les deux candidats à s’affronter lors du second tour prévu le 20 mars prochain. Une information que seul la CENA (Commission nationale électorale autonome) pouvait déclarer et que la cour Constitutionnelle est habilitée à confirmer.
C’est ainsi que dans le nuit de lundi à mardi, la CENA, pour calmer la « guerre psychologique » que certains sympathisants avaient déclenché sur les réseaux sociaux, a annoncé les premières tendances d’après lesquelles Lionel Zinsou (28,44%) et Patrice Talon (24,80%) sont bel et bien les deux gagnants de ce premier tour. Ces résultats ne devaient normalement être publiés que ce mercredi et sont provisoires, tant que la cour Constitutionnelle ne les a pas validés.

Le mandat de Thomas Boni Yayi

Interrogé après avoir voté, le Président sortant Thomas Boni Yayi a manifesté sa gratitude au peuple béninois pour lui avoir permis de le diriger pendant 10 ans. Il a exprimé un message de paix et d’union au peuple béninois ainsi qu’à la communauté internationale. « Je vous laisse la République, je vous laisse les institutions, je vous laisse l’unité nationale » a déclaré Thomas Boni Yayi dont le second mandat prendra fin le 5 avril prochain. Pendant ses deux mandats consécutifs, le Président béninois sortant aura introduit la gratuité de la scolarité, crée un régime d’assurance maladie universelle (RAMU) -pas encore disponible-qui devrait permettre aux plus défavorisés de se soigner pour une cotisation mensuelle de 1 000 francs CFA (1,5 euros). Outre ses points positifs, en 2010, Thomas Boni Yayi a été accusé de corruption et de malversation comme par exemple dans l’affaire Madoff à la béninoise où des milliers de personnes ont perdu de l’argent dans un détournement d’épargne.

Thomas Boni Yayi après avoir voté dimanche

Thomas Boni Yayi après avoir voté dimanche

Le Bénin est un petit pays de 10,6 millions d’habitants où le chômage touche beaucoup de jeunes et où la corruption dans les filières essentielles à l’économie (majoritairement dépendante de l’agriculture et du commerce) est permanente. Voilà quelques uns des grands enjeux que le nouveau président devra relever.

Cette élection présidentielle est la sixième depuis le retour de la démocratie au Bénin en 1990, avec un taux de participation de 64,03% au premier tour. Par ailleurs, la CEDEAO (communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest) appelle les béninois à continuer à rester calmes jusqu’à la proclamation des résultats provisoires par la cour Constitutionnelle.

Qui de Lionel Zinsou ou de Patrice Talon remplacera Thomas Boni Yayi ?

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !