Le Bouquet Africain de Thema

Marley Dias : sa lutte contre le manque de diversité de la littérature

Culture

Marley Dias : sa lutte contre le manque de diversité de la littérature

Par Noella

Quand une jeune Afro-américaine originaire de Philadelphie, Marley Dias, lance une campagne qui prône les diversités, ça donne ça…

À la recherche de modèles qui me ressemblent…

À 11 ans, on pense à faire vite ses devoirs pour pouvoir aller jouer avec sa Nintendo DS. À 11 ans, on connait par coeur le dernier hit de Maître Gims. À 11 ans, Marley Dias veut changer le monde, en commençant par son monde. La fillette a vite réalisé que, dans ses livres d’école, les héros sont stéréotype-ment tous les mêmes : des « petits garçons blancs avec un chien ». Mais où sont les Super Man et Wonder Woman noirs ? Des personnages auxquels Marley peut s’identifier ? Trop c’est trop !
Frustrée face à ce manque flagrant de pluralité, la jeune Afro-américaine lance sa propre campagne de sensibilisation. De 7 à 77 ans  – et même au delà – il n’y a pas d’âge pour dénoncer l’absence de diversité et le sexisme d’une société qui se veut franchement immaculée.

Marley Dias : son combat contre le manque de diversité de la littérature

Le noir mon héros !

« Je lui ai dit (à sa mère) que j’allais mettre en place un guide recensant les livres dans lesquelles les filles noires sont les personnages principaux et pas des personnages secondaires {…} J’espère pouvoir montrer aux autres filles qu’elles aussi peuvent le faire » a expliqué Marley au site américain Philly Voice.

Pourquoi ?

Parce qu’il est tant que le héros principal reflète une réalité éclectique et multi-culturelle.

Comment ?

En lançant le mouvement #1000BlackGirlBooks, un catalogue littéraire répertoriant un millier d’ouvrages avec des filles noires en tête d’affiche ; le projet est mené en collaboration avec le duo Kindred The Family Soul. La totalité des livres sera ensuite distribuée à des bibliothèques disposant de peu de moyens aux États-Unis mais également en Jamaïque.

Marley Dias : son combat contre le manque de diversité de la littérature

De gauche à droite Briana, Amina, and Marley, fondatrices de WE LOVE BAM.

« Pas besoin de plus pour faire avancer le monde ». 11 ans, déjà activiste dans l’âme et philanthrope convaincue, Marley Dias connait l’impact des réseaux sociaux et la force du bouche-à-oreilles pour mettre en place et faire avancer son projet. Car il faut le savoir, Mademoiselle Dias n’en n’est pas à son premier coup. En effet, cette militante en herbe a déjà remporté une bourse Disney Friends For Change lui permettant de distribuer de la nourriture au Ghana en avril prochain. Chapeau !

Marley Dias : son combat contre le manque de diversité de la littérature

C’est chouette d’avoir une « Super Mummy » comme exemple…

Avoir des modèles, des images, des représentations conformes à la réalité est une choses très importante dans la construction de l’identité. Quand on a une maman comme celle de Marley Dias on ne peut que suivre cette vocation. Janice Dias, cofondatrice de Grass Roots Community Foundation – une association menant des actions sociales et de sensibilisation, notamment en matière de santé publique – a grandi en Jamaïque. Elle explique à Philly Voice que sa fille a été élevée dans une banlieue où seulement 12,6% des habitants sont noirs, autant dire très peu. Elle comprend mieux que personne ce sentiment d’être dans un milieu où on ne veut pas te faire de place car tu as un peu trop de mélanine dans le sang. Janice soutient sa petite Marley a 1000 % dans cette quête de reconnaissance et ce besoin de lire des histoires qui reflètent beaucoup plus leur quotidien avec des héroïnes qui leur ressemblent.

NOFI salut et encourage ce genre d’initiative, il n’y a pas d’âge pour construire et donner à la cause.

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !