Trilogie Kemi Seba

Zimbabwe : Le yuan comme monnaie courante

Economie

Zimbabwe : Le yuan comme monnaie courante

Par Yannick G.

En décembre dernier, le ministre des Finances du Zimbabwe Patrick Chinamasa a officiellement annoncé l’utilisation du yuan, devise chinoise, comme monnaie pour les transactions de tous les jours et ce, dès 2016. La devise était déjà présente dans le pays puisqu’elle faisait partie des neuf devises de change. Selon lui le yuan « sera un instrument de commerce efficace entre la Chine et le Zimbabwe et acceptable par les clients zimbabwéens ». 

L’hyperinflation record

Zimbabwe_$100_trillion_2009_Obverse

Depuis 2009, le Zimbabwe a abandonné sa monnaie nationale, le dollar zimbabwéen, au profit de devises étrangères comme le dollar américain, le rand sud-africain et le pula du Botswana. En effet, suite à un effondrement économique depuis les années 2000, résultant d’une hyperinflation, la banque centrale du Zimbabwe imprime sans cesse des billets ayant une plus grande valeur. Entre 1999 et 2008, le PIB du pays chute (-45 %) et l’inflation est historique : 1000 % par an jusqu’en 2008 où elle atteint les 500 milliards de % selon le FMI.

Ainsi, en janvier 2009, des coupures de cent mille milliards de dollars du Zimbabwe, équivalentes à 30 dollars américains, sont mises en circulation. Cette monnaie devient la plus faible au monde et est inutilisableSuite à cela, l’adoption du dollar US mettra fin à l’inflation et permettra de stabiliser les prix.

Le Zimbabwe et la Chine, plus proche que jamais

3600

Cette annonce intervient quelques jours après une visite du président chinois Xi Jinping, qui s’est rendu dans le pays pour signer plusieurs accords, notamment l’effacement d’une dette de 40 millions de dollars US et la promesse d’un prêt d’un milliard de dollars à taux bas. La Chine est devenue ces dernières années le premier partenaire commercial du Zimbabwe aux dépens de l’Occident car, la communauté internationale ne voit pas d’un bon œil les violations des droits de l’homme orchestrées par son président Robert Mugabe.

L’adoption du yuan assoit un peu plus l’empreinte de la Chine sur la scène internationale, surtout un mois après l’intégration pour la première fois de son histoire du yuan comme monnaie de réserve par le FMI.