Malkia - Le réveil du Ka

Congo Brazzaville: L’opposition annule sa manifestation

Politique

Congo Brazzaville: L’opposition annule sa manifestation

Par SE

Les leaders d’opposition qui depuis mardi avaient appelé la population à manifester dans les rues de Brazzaville et de Pointe noire contre le référendum constitutionnel ont décidé d’annuler la manifestation prévue aujourd’hui.

L’information de l’annulation de la manifestation de ce jour a été faite jeudi soir. En effet, coincés par l’interdit émise par le pouvoir en place de se réunir sur la place publique, les opposants n’ont donc pas eu d’autre choix que celui de se replier. L’une des figures de l’opposition Paul Marie Mpouélé, coordonnateur du Front républicain pour le respect de l’ordre constitutionnel et l’alternance démocratique (Frocad) demande à la population de rester calme et surtout d’éviter tout acte de violence. Rappelons que les troubles de ces deux derniers jours à Brazzaville et à Pointe ont causé la mort de quatre personnes selon un bilan officiel -contesté par l’opposition-.

Cette annulation intervient alors que dans la journée de jeudi, six dirigeants du Frocad avaient été arrêtés puis détenus pendant quelques heures… D’autre part, les leaders du Frocad et de l’IDC (l’initiative pour la démocratie au Congo) qui avaient incité à une opération de désobéissance civile pacifique répétent qu’ils prônent la non-violence et veulent la paix. Toutefois, ces derniers envisagent de mener d’autres actions pour inciter le chef d’Etat Denis Sassou a retiré son projet à seulement deux jours du référendum.

Hollande trahit les Congolais

Mercredi, le président français François Hollande s’était exprimé sur le sort du peuple congolais avant d’être fortement critiqué par des membres de l’opposition, l’association Survie, les médias français (voir article du Monde) ou encore par Jean Luc Mélenchon qui a déclaré « Sassou Nguesso ne peut pas apaiser le Congo, car sa gouvernance est une dictature. Sassou Nguesso est l’allié des alliés de ces politiques dupes de la France. On se moque de l’Afrique quand on laisse longtemps au pouvoir de tels dictateurs qui ne savent que tuer l’avenir des générations futures dans leurs patries. Le changement de la constitution au Congo n’est pas justifié. On ne peut pas continuer d’applaudir des dirigeants qui font subir des humiliations aux gens. Si la mort de la démocratie en Afrique, ça ne nous dit rien, c’est qu’on n’est plus une bonne société, car le peuple ne doit pas se taire quand sa liberté est piétinée.»

Au Congo, où la connexion internet avait été coupée et quelques lignes téléphoniques encombrées, le collectif « Tournons la page-Congo » dénonce une campagne de communication assez particulière en provenance de la présidence via l’envoi d’un message. Voici le SMS que reçoivent les congolais abonnés aux opérateurs téléphoniques MTN et Airtel « Que la paix, la sécurité et la stabilité ne soient pertubés sous aucun prétexte» signé le président Denis Sassou Nguesso.

Après deux jours d’affrontements entre les manifestants opposés au référendum constitutionnel et les forces de l’ordre, Brazzaville semblait avoir retrouvé « le calme » jeudi. Dans le nord et le centre ville de la capitale où les quartiers n’ont pas été affectés par les violents heurts, les magasins et les boutiques qui étaient jusqu’à mercredi restés fermés ont rouvert dans la journée d’hier.

Vous aimerez aussi

 

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !