Trilogie Kemi Seba

Burkina : Blaise Compaoré accusé de « Haute trahison »

Politique

Burkina : Blaise Compaoré accusé de « Haute trahison »

Par Sébastien Badibanga

Jeudi, les députés burkinabè ont voté la mise en accusation de l’ex-président pour « Haute trahison » et « attentat à la Constitution ».

En exil en Côte d’Ivoire, Blaise Compaoré sera traduit devant la Haute Cour de Justice du Burkina Faso. « La résolution, présentée par 30 députés, a été adoptée en séance plénière du Conseil national de transition par 60 députés sur les 63 votants. Trois députés se sont abstenus », rapporte Le Monde Afrique.

L’ancien chef de l’Etat est mis en accusation pour « Haute trahison » et « attentat à la Constitution ». Pour rappel, il avait tenté sans réussite de modifier la loi afin de pouvoir présenter une troisième candidature à l’élection présidentielle. Il a été renversé le 31 octobre 2014 à la suite d’une contestation populaire.

Son ancien Premier ministre, ainsi que le gouvernement de l’époque, seront également jugés pour « coups et blessures volontaires, assassinats et complicités ».

En attendant le procès, le pays prépare l’élection présidentielle d’octobre prochain pour enfin tourner la page des 27 ans de règne de Blaise Compaoré. Ce scrutin est crucial : une femme pourrait accéder à la fonction suprême.