Trilogie Kemi Seba

Les Noirs américains seraient plus fainéants que les Asiatiques, selon un universitaire américain

Société

Les Noirs américains seraient plus fainéants que les Asiatiques, selon un universitaire américain

Par Sandro CAPO CHICHI

Jerry Hough, enseignant à l’Université de Duke aux Etats-Unis a également déclaré que les Noirs américains porteraient des noms ‘bizarres’ qui témoigneraient de leur manque de volonté d’intégration.

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.fr

En réponse à ‘How Racism doomed Baltimore’ (comment le racisme a condamné Baltimore) un article du New York Times publié en ligne , un article expliquant les récentes émeutes de Baltimore par une longue histoire racisme subie par ses habitants noirs, le Professeur Jerry Hough, enseignant en sciences politiques à l’Université de Duke (Caroline du Nord, Etats-Unis) avait exprimé son désaccord :

En 1965, les Asiatiques étaient au moins autant discriminés que les Noirs. Cela se percevait dans l'utilisation du qualificatif 'de couleur'. Le racisme contre ceux qu' Eleanor Roosevelt appelait les 'races jaunes' était au moins aussi prononcé. Donc où sont ces éditoriaux disant que le racisme a condamné les Asiatiques Américains? Ils ne se sont pas plaints sans rien faire. Ils ont travaillé deux fois plus dur. Chaque étudiant asiatique a un nom très simple symbolisant son désir d'intégration. Presque chaque Noir a un nouveau nom bizarre symbolisant son manque de désir de s'intégrer. Le nombre de couples Blanc-Asiatique est énorme et il en sera probablement ainsi du mariage. Les couples de Noirs / Blancs sont pratiquement inexistants à cause de l'ostracisme par les de quiconque fréquente de leur couleur fréquente un Blanc.

En 1965, les Asiatiques étaient au moins autant discriminés que les Noirs. Cela se percevait dans l’utilisation du qualificatif ‘de couleur’. Le racisme contre ceux qu’ Eleanor Roosevelt (ancienne Première Dame des Etats-Unis, NDLR) appelait les ‘races jaunes’ était au moins aussi prononcé. Donc où sont ces éditoriaux disant que le racisme a condamné les Asiatiques américains. Ils ne se sont pas apitoyés sur leur sort. Ils ont travaillé deux fois plus dur.
Chaque étudiant asiatique a un nom très simple symbolisant son désir d’intégration. Presque chaque Noir a un nouveau nom bizarre symbolisant son manque de désir de s’intégrer. Le nombre de couples Blanc-Asiatique est énorme et il en sera probablement ainsi du mariage. Les couples de Noirs / Blancs sont pratiquement inexistants à cause de l’ostracisme par les Noirs de quiconque fréquente de leur couleur fréquente un Blanc. Les Noirs reçoivent une récompense symbolique sous la forme d’une maire complètement incompétent qui a géré la crise si piteusement du début à la fin que son renvoi aurait été demandé si elle était blanche. Les Noirs reçoivent des éditoriaux pitoyables comme ceux-ci qui leur disent de s’apitoyer sur leur sort. »

Devant des condamnations de son discours dont celles de membres de la direction de l’Université de Duke, Hough a renchérit dans un courriel adressé à la chaîne de Caroline du Nord ABC11:

« Je suis fortement opposé à cette obsession à ne pas heurter la susceptibilité. Le plus nous avons évité d’heurter la susceptibilité ces dernières années, le pire les relations raciales sont devenues. Je sais que le boycott du bus de Montgomery il y a 60 ans a eu lieu il y a longtemps et que les choses devraient être changées. A mon avis, le temps est venu d’arrêter de parler incessamment de relations raciales dans des termes généraux comme le Président et les activistes l’ont demandé(…) il faut plutôt se demander comment les Asiatiques et les Polonais sont arrivés là où ils sont arrivés et de copier leur approche. Je ne vois pas ce qu’il y a d’insensible ou de raciste à cela. »