« EXHIBIT B », L’EXPOSITION RACISTE D’UN AFRIKANER

Mais pourquoi Diable remuer le couteau dans la plaie ! L’exposition du sud-africain blanc Brett Bailey ne cesse de créer la polémique depuis plusieurs mois. Mettre en cage des noirs pour faire revivre l’esclavage est selon lui de l’art. C’est une exposition à destination des blancs, mettant en scène des noirs, afin que les premiers puissent réfléchir à leur passé colonial

Des zoos humains comme on pouvait en voir au temps du fouet, c’est ce que propose « Exhibit B ».En France, du 7 au 14 novembre, au Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis, les amateurs « d’art » sont conviés à un spectacle dégradant : Des corps noirs dénudés, en cages ou enchaînés, éclairés par des lumières ternes.

Pour cet artiste, c’est l’occasion de faire revivre l’histoire la plus douloureuse du peuple noir. L’esclavage, car c’est de cela qu’il est question, n’a pas finit d’être un business fructueux. Mais pas pour ses victimes. Instrumentalisé, il permet encore d’organiser, en 2014, un spectacle horrible et inacceptable. L’occasion, comme il l’a lui-même expliqué, de confronter les blancs à leur passé. Cet acte est lourd de sens, d’autant plus lourd qu’il est l’œuvre d’un sud africain blanc. On se souvient de l’apartheid, officiellement abolie en 1994, mais qui dans les faits se persévère. Malgré cela, les noirs retourneront pendant une semaine, à leur minable condition d’esclaves.

expo1

Insultante et profondément raciste, l’œuvre de Brett Bailey a été interdite à Londres. En septembre dernier, les deux plus grands syndicats du Royaume-Uni avaient apporté leur soutient au Musée Barbican.  23.000 signatures avaient été récoltées pour annuler ce doigt d’honneur à la souffrance de la communauté noire.  Car il s’agit bien d’un blanc qui exhibe des noirs pour des blancs.

Aucune mobilisation effective n’a été mise en place en France pour l’instant. Quelle est la responsabilité de la communauté noire dans cette affaire ?

Il est révoltant de voir que des noirs acceptent de participer à cette pitoyable mascarade. Brett Bailey veut les mettre en scène, et eux l’acceptent, pour quelques sous. Notre dignité est donc définitivement monnayable au plus offrant.

expo2

Il est du devoir des noirs de faire respecter le devoir de mémoire. Il faut parler de l’esclavage, examiner cette période, officiellement révolue, mais ancrée en chacun de ses descendants. Il faut continuer de s’inspirer de ces erreurs, de se révolter contre, mais aussi d’assumer. Néanmoins, l’exposition Exhibit B n’est pas un moyen juste pour appréhender cet épisode. Toutefois, c’est mettre en lumière la faiblesse de la communauté noire que de voir que n’importe qui peut oser n’importe quoi contre elle.

expo4

Brett Bailey est bien à l’initiative de cette foire raciste. Mais que font les noirs pour empêcher que leur histoire soit récupérée, captive et tournée en ridicule ?

SK
SK
SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

Articles récents

Articles similaires

4 Comments

  1. Bonjour SK,

    Merci pour votre article.
    J’en profite pour vous informer de notre existence  » Collectif CONTRE exhibit b  »

    Voici un post que j’ai fait aujourd’hui sur ma page artiste facebook Bams

    #Bams rejoint le  » Collectif CONTRE Exhibit B  » et l ‘action s’organise !!!
    « Exhibit B  » de l’artiste Brett Bailey propose, en la reproduisant, de dénoncer l’humiliation et l’oppression subies par les noirs. Sur le principe, rien de choquant. Maintenant quand on y regarde de plus près : il reconstitue des zoos humains, s’appuyant sur l’époque coloniale où rappelons le, en France y étaient parqués diverses populations mais Bailey, ne retient que les noirs. Soit, encore une fois.
    Mais nous, les noirs, nous essentialiser ainsi comme il le fait en éternelles victimes dans des postures indignes, dégradantes, enchainées et pour couronner le tout, nous réduire en tant qu’objet… Rappelons qu’ aucun de ces acteurs noirs qui font ses tableaux n’ont la parole. Non, bien entendu, nous en sommes privés. De plus que dire de cette reconstitution où le blanc est inexistant ! Encore une fois, pas d’oppresseur dans sa version de l’histoire, juste le NOIR, pauvre oppressé victime.
    Toutes ces raisons constituent pour moi, comme pour les membres du collectif une insulte à la mémoire de nos ancêtres africains, dont toute la partie lutte est une fois de plus gommée et surtout une atteinte à la dignité de la personne humaine.
    Je déteste cette idée qu’un artiste blanc, sud africain de surcroit ( pays d’apartheid ), vienne nous  » sensibiliser  » au racisme que subiraient les noirs.
    Question ? Qui doit on sensibiliser ? Les racisés ou les racisants ? Alors pourquoi nulle trace du racisant ?
    Jamais pour sensibiliser autour de l’antisémitisme, on accepterait d’enfermer des juifs dans des fours qui singeraient l’agonie. Ou pour lutter contre le viol, on coucherait des femmes nues, souillées, battues qui dégoulineraient d’entre leurs jambes. Non, l’ indignation serait, c’est sûre collective, nationale et partagée.
    Nous disons haut et fort notre COLÈRE, demandons l’ ANNULATION de cette supercherie artistique où se déguise le plus pernissieux des anti racisme… racisme positiF.
    Rappelons aussi qu’au départ, cette « exposition » est une COMMANDE des gens de la Culture en Autriche à Vienne où sans mauvais jeu de mot, Brett Bailey le dit lui même  » a eu carte blanche « . Inutile de rappeler la couleur raciste du gvt autrichien.
    Le 104 comme le TGP sont des lieux subventionnés par nos impôts. Et si ils veulent soutenir les noirs en France, qu’ils commencent déjà par programmer des artistes contemporains noirs fançais, il y en a plein !!!
    En septembre dernier , l’exposition grâce au combat de la communauté noire épaulée d’autres personnes comme elle , indignée, a été annulée !!!
    Ce que je peux déjà vous dire, sur les étapes de la lutte à ce jour, ici en France:
    Première action concrète, rejoindre notre pétition qui demande l’annulation. La faire circulez le plus possible.
    Deuze, nous rejoindre aux réunions où l’on met en place la contre offensive ( vous serez informez de ce que l’on a déjà mis en route et où l’on attend vos propositions pour enrichir le combat ). Me contacter en MP, pour en être informer.
    TroiS, Nous manifesterons bien sûr devant le TGP ( Saint denis ) et 104 ( Paris 18 ) où doit se tenir « exhibit b ».
    2014 – Non au Zoo Humain !!! Qu’on soit noir ou pas, rejoignez la pétition, le mouvement. Il en va du bon état de la cohésion nationale.
    Nous ne nous laisserons pas faire !!!
    Bams…….

    Pourrions nous entrer en contact. Vous avez il me semble mes coordonnées dans vos bases de données.

    Cordialement et bonne continuation dans tous les cas !!!

    Lite, Force & LoV’…

  2. C’est incroyable que dans nos villes multiethniques, on dépense de l’argent public sur une expo qui ne respecte pas les différents groupes ethniques. L’idée de Bailey est d’exhiber la cruauté coloniale envers les Noirs, en utilisant des corps noirs esthétisés, semi-dénudés, sous lumière décorative, afin qu des Blancs explorent leurs sentiments à ce sujet (culpabilité etc). Un Blanc s’adresse aux Blancs en utilisant des corps noirs. J’espère que tout le monde prendra deux minutes pour aller sur change . org et signer la pétition « Déprogrammez le zoo humain! ». Bailey a appris, dans une famille blanche, riche et sud africaine, que les Noirs ce sont des domestiques qui n’ont pas droit à la parole. Il a reproduit cette situation dans son oeuvre (sans doute sans en avoir conscience). Il faut faire annuler cette exposition.