Le Bouquet Africain de Thema

Michael Jackson, une biographie

Histoire

Michael Jackson, une biographie

Par Naya

Sur les domaines du Rock de la Pop du Rap du R’n’B ou d’autres styles de musique ou de danse, peu d’artistes auront eu une influence aussi importante que Michael Jackson aux 20ème et au 21ème siècles. A l’origine de ce phénomène fut un véritable génie artistique amplifié par une personnalité mystérieuse.

Par Sandro CAPO CHICHI

Michael Jackson : Jeunesse et origines

Michael Jackson naît le 29 août 1958 à Gary dans l’Etat de l’Indiana aux Etats-Unis. Il est le huitième des dix enfants de Katherine, employée à temps partiel dans un supermarché et de Joseph Jackson, un sidérurgiste. Michael subit régulièrement les abus physiques et psychologiques de son père et est élevé, avec ses frères et sœurs comme témoin de Jéhovah par sa mère. Le rêve de jeunesse de sa mère  de devenir musicienne et l’habitude de son père de jouer de la guitare va contribuer à élever la famille Jackson dans la musique. Un groupe appelé ‘The Jackson Brothers’ composé de ses frères Jermaine, Jackie et Tito se forme rapidement sous l’impulsion du père. En 1965, Michael et son frère Marlon rejoignent le groupe qui sera renommé ‘The Jackson 5’. Très vite, par ses qualités de chanteur et de danseur, Michael, bien que plus jeune membre du groupe va, en devenir le chanteur avec son frère Jermaine.

L’aventure Jackson 5

La jeunesse de Michael Jackson aura été courte. Après plusieurs concerts qui accroissent la popularité du groupe en 1966 et 1968 dans plusieurs états d’Amérique, les Jackson 5 enregistrent en 1968 leur premier single ‘Big Boy’, avec un label de leur ville de Gary dans l’Indiana. La famille déménage la même année à Detroit sous l’impulsion du chef de famille. Les Jackson 5 vont en effet y passer une audition avec Berry Gordy, patron de la Tamla / Motown et fort d’artistes noirs comme Marvin Gaye, Stevie Wonder  Les Supremes, Diana Ross et les Four Tops passés dans son écurie.  Le groupe intègre la Motown, le label de Gordy en 1969 et la sortie de leur première collaboration parraînée par Diana Ross, l’album ‘Diana Ross Presents the Jackson Five’  est un succès. Son premier single,‘I Want You Back’ sorti  la même année  l’est aussi, atteignant, comme leurs trois singles suivants (ABC, The Love You Save et I’ll be there)) la première place du Top 100. Ces titres font partie de l’album Entre temps, en 1969, la famille Jackson s’était était établie en Californie. Le succès se poursuit jusqu’à 1972, qui marque aussi le début de sa carrière solo.

La carrière solo

 

En 1976, Les Jackson 5 avaient quitté la Motown en raison de différends avec sa direction, s’étaient rebaptisés les Jacksons et avaient rejoint Epic, un label rival. et, Michael qui était devenu une star à part entière avait enregistré quatre albums : Got to Be There, Ben, Music and Me et Forever, Michael tout en continuant à être la figure principale du groupe jusqu’ à 1984, écrivant nombre de ses textes, dont ‘Can You Feel It’ (1980). En 1978, Michael fait ses débuts au cinéma dans the Wiz, une comédie musicale où il partage l’affiche avec Diana Ross. Il rencontre sur ce tournage le célèbre producteur Quincy Jones qui produit son prochain album, ‘Off the Wall’. L’album, produit par Quincy Jones et marqué par des collaborations avec Paul McCartney et Stevie Wonder sera un succès, à la fois dans les ventes de l’album que de ses singles comme Don’t stop til you get enough et Rock with You. Jackson acquiert un certain nombre de récompenses musicales au niveau national et de la communauté noire.

L’icône planétaire

Fin 1982, Jackson sort Thriller, son nouvel album. Un million d’exemplaires en sont vendus en un mois et à ce jour, près de 60 millions d’exemplaires en ont été écoulés. Des titres tels que ‘Billie Jean’, ‘Beat It’, ‘Wanna Be Startin’ Somethin’ et Thriller sont issus de cet album, le plus vendu de 1983 et lui valent huit Grammy Awards. Les clips vidéos de certaines de ces titres, dont Thriller, sont de véritables films qui ont un véritable impact sur la culture populaire américaine. La vidéo de thriller est le seul clip musical à être intégré dans le Registre du Film National. Michael Jackson devient une véritable icône planétaire. Il popularise à ce moment  une danse donnant l’impression que le danseur avance tout donnant l’impression  tiré par l’arrière. Le ‘Moonwalk’, tel qu’il le renomme, devient sa signature artistique. S’en suivent alors des contrats publicitaires mirobolants dont un avec la marque de soda Pepsi. A cette période aussi, il prend part à de nombreux projets humanitaires dont ‘We are the World’, un single pour ‘les enfants d’Afrique’  et co-écrit avec Lionel Richie. En 1987, il quitte les Témoins de Jéhovah qu’il avait profondément choqués lors de sa transformation en loup-garou et auprès de qui il s’était pourtant excusé.

En 1987, il sort un nouvel album intitulé ‘Bad’ qui obtient le record de singles à figurer dans le top 100. Il est surnommé à cette époque le ‘King of Pop’. A cette période, il est particulièrement actif dans l’humanitaire: il donne plus de 400000 dollars au fond universitaire nègre unifié entre 1985 et 1990.

Black and White

En 1991, il sort son huitième album solo, Dangerous. En sont issus des singles comme ‘Black &White’ ou ‘Remember the Times’ dont les vidéos font référence au monde noir. Il conclut la première en sortant d’un studio habillé en Black Panther, puis se transformant en lui-même. Bien que les paroles de la seconde n’y fassent pas directement référence, sa vidéo est tournée dans le cadre d’une cour de Pharaon égyptien où les personnages sont représentés par les célébrités noires Eddy Murphy et Iman.  Black and White, comme Dangerous seront respectivement le single et l’album les plus vendus de l’année. La même année, en 1992, il crée la fondation Heal the World destinée à aider les enfants menacés par la guerre, la pauvreté ou la maladie dans le monde. La même année il voyage en Afrique. Lors de son escale au Gabon, il est salué par près de 100000 personnes l’accueillant avec des pancartes dont certaines lui souhaitant un bon retour à la maison. Il arrive ensuite à Krinjabo, capitale du royaume agni de Sanwi en Côte d’Ivoire où il est couronné prince. Michael, qui disait que son inconscient lui faisait penser que ses ancêtres en étaient originaires, promet la construction d’un foyer d’éducation et de formation à la musique de jeunes. A cette période, il entame une relation amoureuse avec Lisa Marie Presley, la fille d’Elvis Presley. Il l’épousera en 1994. Entre temps toutefois, en 1993, il est accusé d’attouchements par un enfant, Jordan Chandler et son père. Malgré l’absence de preuves formelles l’incriminant, les deux parties s’arrangent à l’amiable. Le traumatisme aura toutefois été grand pour le chanteur qui se réfugie notamment dans une addiction aux médicaments.

En 1995, il sort le double album His Story, qui deviendra le multiple album le plus vendu de l’histoire. De cet album, dont le premier single, ‘Scream’ est un duo avec sa sœur cadette de huit ans, Janet est aussi issu ‘They Don’t Care about us’.Ce titre, interprété par certains comme un témoignage de la brutalité policière subie par les Noirs provoque la controverse avec la mention d’une rime ‘Jew me, Sue me’ (‘Juif moi, attaque moi en justice’) qui lui vaudra des accusations d’antisémitisme.

L’année suivante, lors de la tournée promotionnelle de l’album et alors que le couple attend son premier enfant, Michael Jackson épouse Debbie Rowe, quelques années à peine après avoir divorcé de Lisa Marie Presley. Michael Joseph Jr et Paris-Michael  Katherine naîtront de cette union en 1997 et 1998 avant un nouveau divorce du chanteur en 1999.

Les années 2000

En 2001, Michael Jackson sort un nouvel album ‘Invincible’ et entre en conflit avec le label Sony avec lequel il est en contrat. Il accuse son président Tommy Mottola d’être un raciste qui exploite les artistes afro-américains pour son propre profit. Il déclare en 2002 :

« Les labels de musique complotent vraiment, vraiment contre les artistes.[…] Ils volent, ils trichent, ils font tout ce qu’ils peuvent surtout [contre] les artistes noirs… Des gens comme James Brown ou Sammy Davis Jr., des pionniers qui m’ont inspiré en tant qu’artiste, ils étaient toujours sur scène, parce que s’ils s’étaient arrêté de faire des tournées, ils seraient morts de faim. Si tu te bats pour moi, tu te bats pour tous les Noirs, morts ou vivants. »

L’année suivante, il est père d’un troisième enfant, Prince Michael Jackson II conçu par insémination artificielle d’une mère inconnue du grand public. A la même époque il est l’objet d’une nouvelle accusation d’abus sexuel sur un enfant, mais en est finalement acquitté. En 2008, il sort un album avec Sony contenant des titres en collaboration avec des  artistes qu’il a inspirés comme Akon.

Le 25 juin 2009, sa mort d’un arrêt cardiaque met en émoi le monde entier et entraîne notamment un extraordinaire trafic internet relatif à son. Devant un tel intérêt, Google avait interrompu ses services, pensant être sous l’effet d’une cyber-attaque.

C’était la fin matérielle d’un être hors du commun dont l’oeuvre et l’influence monumentales de l’artiste survoleront toujours les calomnies attaques lancées contre l’homme.

 

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !