Neïba

Droits des Aborigènes : l’Australie vote « NON »

Histoire

Droits des Aborigènes : l’Australie vote « NON »

Par Redaction NOFI 16 octobre 2023

Pour ne rien manquer de l'actualité,
téléchargez l'application depuis ce lien
Recevez du contenu exclusif, de l'actualité, des codes promos Nofi Store ainsi que notre actualité évenementielle chaque week-end !

L’Australie a connu un moment historique avec le référendum sur les droits des Aborigènes qui s’est tenu le 14 octobre. Malheureusement, ce référendum a abouti à la victoire du « non », ce qui a engendré des divisions raciales profondes dans le pays.

L’histoire des Aborigènes

L’histoire des Aborigènes d’Australie est une histoire millénaire qui remonte à plus de 60 000 ans. Ces peuples autochtones ont une relation profonde avec le continent océanien, ayant développé des cultures riches et diverses bien avant l’arrivée des colons européens. Ils vivaient en harmonie avec la nature, pratiquant la chasse, la pêche et la cueillette pour subvenir à leurs besoins.

Leur compréhension intime du paysage australien s’est traduite par des histoires du Temps du Rêve, qui sont des récits sacrés racontant la création du monde et les lois spirituelles qui guident leur existence. Cependant, l’arrivée des Européens au XVIIIe siècle a apporté des bouleversements dramatiques, notamment la dépossession des terres, la violence, les maladies et la discrimination.

Les Aborigènes ont résisté avec résilience malgré ces défis et continuent de lutter pour la reconnaissance de leurs droits et la préservation de leur riche héritage culturel.

L'Australie vote "NON" pour la reconnaissance des droits des Aborigènes

Un résultat suscitant la déception

Ce référendum représentait une opportunité cruciale pour la reconnaissance des droits des Aborigènes en Australie. Les Aborigènes espéraient que la Constitution serait amendée pour inclure une « voix » spécifique qui reconnaîtrait enfin leurs droits. Le gouvernement australien, dirigé par Anthony Albanese, avait fait de cette réforme l’un de ses points forts.

Cependant, les résultats ont été décevants. Les 17,7 millions d’Australiens appelés à voter devaient décider si les Aborigènes devaient être reconnus dans la Constitution en tant que premiers habitants du pays. Initialement, le camp en faveur du changement constitutionnel était en avance, mais il a perdu du terrain au fil des mois, principalement en raison de la campagne menée par l’opposition conservatrice, dirigée par l’ancien ministre de la Défense, Peter Dutton.

Droits des Aborigènes

Le projet de réforme proposait la création d’un conseil consultatif, surnommé « La Voix », chargé de conseiller le Parlement et le gouvernement sur les lois et les politiques publiques affectant les populations autochtones, y compris les Aborigènes et les insulaires du détroit de Torres, représentant au total 984 000 personnes, soit 3,8 % de la population australienne.

Les droits des aborigènes : Un combat pour être reconnu

Les conservateurs ont critiqué la réforme, qualifiant celle-ci de « bricolage constitutionnel » susceptible de diviser la société en créant une distinction de citoyenneté. Des internautes hostiles à la réforme ont abondé dans ce sens en diffusant de fausses informations sur les réseaux sociaux. De nombreux commentaires racistes ont émaillé ces publications, affirmant que « La Voix » donnerait aux Aborigènes « le contrôle du pays » ou que les « Blancs devraient payer » pour vivre en Australie.

La déception est immense pour les partisans du « oui » qui n’ont pas réussi à contrer cette désinformation. Pour eux, cette réforme aurait permis de cicatriser les blessures laissées par un passé de colonisation et de répression raciale. Il est crucial de noter que la communauté autochtone, présente sur le continent depuis au moins 60 000 ans, subit encore des inégalités alarmantes. Leurs conditions de vie sont marquées par une espérance de vie inférieure de huit ans à la moyenne nationale, ainsi que des taux de suicide et de mortalité infantile deux fois plus élevés.

Ce résultat souligne l’importance de la lutte pour l’égalité et la justice pour les Aborigènes en Australie. Bien que la réforme ait été rejetée, de nombreux Australiens et militants continueront de plaider en faveur de la reconnaissance des droits des peuples autochtones et de la résolution des inégalités persistantes.