La NHA fête ses 10 ans

Dépendante, l’Union africaine devenue trop permissive aux agendas étrangers

Politique

Dépendante, l’Union africaine devenue trop permissive aux agendas étrangers

Par Watowédé HOUNGNIBO 19 avril 2022

Pour ne rien manquer de l'actualité,
inscrivez-vous à la newsletter depuis ce lien
Recevez du contenu exclusif, de l'actualité, des codes promos Nofi Store ainsi que notre actualité évenementielle chaque week-end !

L’union africaine, vidée de sa substance panafricaniste originelle, est devenue malheureusement trop permissive aux pénétrations mondialistes. Financée en grande partie par l’Union européenne, elle est devenue un prolongement de l’Union européenne (de l’OTAN) en Afrique contrairement aux aspirations des populations pour lesquelles, elle prétend travailler.

L’Union africaine vidée de sa substance panafricaniste originelle

L’Union africaine, à l’instar d’autres institutions, a une histoire. Elle s’appelait, à sa création par les pères, l’organisation de l’unité africaine (OUA). L’idée de la création de l’OUA s’était appuyée sur le concept du “panafricanisme”. Ce dernier était aussi, quant à lui, déjà apparu à la fin du 19 ème siècle lors de la préparation de la première conférence unitaire des Africains. Le panafricanisme incarnait, depuis lors, une vision totalement révolutionnaire, qui voyait un destin commun, naturellement, à tous les peuples d’Afrique noire. Il était anti capitaliste.

Partant de ce postulat, il envisageait pour les peuples la réalisation d’une organisation politique, devant matérialiser ce destin commun. Une organisation politique devant dignement représenter les peuples d’Afrique, et les protéger de toute tentative ou incursion impérialiste. Cette organisation fût alors créée au nom de l’OUA, et devient plus tard l’Union africaine.

Mais de nos jours, les populations africaines ne croient plus en l’UA. Pour elles, l’Union africaine a été détournée depuis des années de ses objectifs panafricanistes pour s’aligner aux agendas du capitalisme globalisé que combat le panafricanisme. Toutefois, l’on se demande quelles seraient les causes de cet alignement de l’Union africaine aux officines néolibérales. L’une des réponses à cette question semble se retrouver dans le financement de l’Union africaine.

L’Union africaine piégée et contrôlée par les forces mondialistes

Union africaine

Pour comprendre pourquoi l’UA était aussi cruellement en déphasage avec les aspirations des idées panafricaines des populations africaines, il fallait s’intéresser à ses sources de financement. “Main qui donne, main qui dirige”, dit-on. Alors qui finance le fonctionnement de l’Union africaine ? Extrait du site africa-europe , le livre ” Black Nihilism ” de Kemi Seba nous renseigne, à cet effet :

En 2012, l’Union européenne a de nouveau été le premier pourvoyeur d’aide au développement au monde, apportant plus de la moitié de l’aide publique. En outre, l’Afrique est le continent le plus important au regard de l’aide au développement européenne. Les pays africains ont reçu près de 24 milliards d’euro d’aide publique au développement de l’UE pour la période de 2007 à 2013. L’aide de la commission européenne à l’Union africaine et à ses organes s’élève à près de un milliards d’euro pour les dix années écoulées.

Aussi, le Fonds européen de développement (FED) apporte en moyenne 3,7 milliards d’euro par an. Notons que d’autres fonds importants de l’UE sont destinés à l’Union africaine ou à des groupes de pays africains.

Depuis lors, l’Union africaine est devenue de plus en plus un parapluie troué face aux pénétrations politico-économiques impérialistes. Ce parapluie n’épargnait plus l’Afrique de la pluie mondialiste de l’OTAN et autres forces d’occupation militaires.

“Mais d’essence émancipatrice, comment la structure panafricaniste pouvait-elle être crédible quand les premiers pilleurs de nos matières premières, que sont les institutions internationales étaient les premiers bailleurs de fonds de l’organe censé nous représenter ?”, se demande Kemi Seba dans son livre ” L’Afrique libre ou la mort”.

Ces financements étrangers destinés à l’Union africaine ont fini par ouvrir, sans défense, les portes de l’Afrique à toutes les formes de pénétrations politico-économiques et militaires. L’Union dite africaine n’était plus africaine mais un prolongement de l’Union européenne, elle-même au service des intérêts anglo-saxon. Et pourtant, l’Afrique possède les terres les plus riches du monde, et détient d’importantes ressources naturelles pouvant lui assurer une prospérité et une survie. 

L’Union africaine présidée par les chefs d’État au service de l’Occident

Union africaine

Depuis que certains dirigeants africains, trop universalistes et capitalistes, ont pris le contrôle successif de sa présidence, l’Union africaine est devenue résolument ouverte aux investissements étrangers au détriment de ceux africains, aux bases militaires étrangères, aux programmes sociétaux culturellement inadaptés et incohérents, etc. En effet, ces chefs d’État, pour la plupart, sont issus des élections exclusives et discriminatoires, dans lesquelles l’Union européenne et les USA investissent massivement pour mieux en garder le contrôle. Des élections de ces vassaux de l’Occident, qui finissent généralement par des assassinats ciblés de populations constestaires.  

L’Occident, particulièrement la France et les USA, a parfois fabriqué et clairement soutenu ces violeurs de constitution, quitte à plus tard viser leur maintien au pouvoir. En contrepartie, ces pays occidentaux et leurs institutions imposent leurs agendas. On pourrait aussi constater l’implantation massive de bases militaires étrangères, tels que le commandement militaire US en Afrique dénommé “Africom”.

VOUS AIMEREZ AUSSI :