Black Panther : Wakanda Forever au cinema

Gauche, Droite ou autres: l’illusion africaine des élections françaises de 2022

Politique

Gauche, Droite ou autres: l’illusion africaine des élections françaises de 2022

Par Watowédé HOUNGNIBO 15 avril 2022

Pour ne rien manquer de l'actualité,
inscrivez-vous à la newsletter depuis ce lien
Recevez du contenu exclusif, de l'actualité, des codes promos Nofi Store ainsi que notre actualité évenementielle chaque week-end !

À chaque élection présidentielle en France ou aux USA, il se révèle toujours des Africains qui pensent que l’Afrique aura une “chance” avec l’élection de tel candidat de gauche ou tel candidat de droite. Mais il semble que les réalités et l’histoire politique contredisent intensément cette pensée ou attitude de ces quelques Africains.

Pour certains Africains, l’on peut espérer que la politique française de prédation et de déshumanisation en Afrique peuvent connaître son apogée par l’élection d’un candidat de Gauche ou de Droite ou d’autres bords politiques. Ces Africains sont généralement afro-diasporiques, et à tort ou à raison, ils y militent.

En effet, les appels au vote ou non de cette élection présidentielle française de 2022, sont importants pour appréhender la quintessence de la pensée des uns et des autres.

” Mélenchon, le choix de la raison, le moindre mal pour l’Afrique des libertés… ” ?

Les uns ne sauraient décider pour les autres, du vote ou non à l’élection présidentielle française d’un candidat en lice. C’est clair. Mais l’on peut se poser de légitimes questions sur l’orientation politique d’un appel à voter.

” Mélenchon, le choix de la raison, le moindre mal pour l’Afrique des libertés […] “, affirme monsieur Franklin Nyamsi, philosophe et activiste panafricaniste.

” Dimanche 10 avril 2022, n’oublions pas d’assumer toutes nos responsabilités en France, en sanctionnant Macron et en votant utile et progressiste ! C’est pourquoi, je voterai pour Melenchon, le moindre mal pour la France , l’Afrique des libertés et le candidat de gauche le plus proche du second tour de la présidentielle française ! “, ajoute monsieur Franklin Nyamsi. 

gauche
Franklin Nyamsi

Jean-Luc Mélenchon a un discours contre certaines forces mondialistes – sociétales. Mais demeure-t-il un allié d’une Afrique en quête de profonde liberté vis-à-vis de la France ? 

En effet, cette opinion publique africaine, minime qu’elle soit, est souvent essentiellement afro-diasporique et élitiste. Une bonne partie travaille dans les officines médiatiques ou associatives françaises.  Il y en a, de ces Africains, qui veulent malgré tout, l’autodétermination africaine.C’est un simple constat. Cette perception des élections présidentielles françaises, par quelques Africains, semble toujours croire que les élections présidentielles en France de la Gauche ou de la Droite seront bénéfiques à l’Afrique en lutte pour sa libération. 

Cette opinion publique pense que l’élection de la Gauche ou de la Droite ou d’autres bords politiques, peut sonner la fin de la politique impérialiste française en Afrique. Autrement dit, selon eux, l’élection de la gauche ou de la droite, selon le candidat, peut être avantageuse pour l’Afrique. Mais en quoi le sera-t-elle ? On l’ignore.

D’autres Africains ne croient pas à une éventuelle générosité d’un président français

En réalité, d’autres Africains ne croient pas à une éventuelle générosité d’un président français, qu’il soit de la Gauche ou de la Droite ou du Centre politique français.

” Je vomis tous les courants politiques (en France, ndlr). Je vomis un tout petit peu moins Mélenchon mais je le vomis quand-même “, disait Kemi Seba dans un direct facebook, lundi 11 avril 2022. ” Que ce soit Macron ou Marine, de toute façon, ils vont tout faire pour nous (Afrique, ndlr) piller. [… Cesser de vous faire distraire par cette pseudo élection qui est réalité, est une dictature néolibérale, qui a déjà choisi son candidat depuis longtemps. Et organisons nous pour être plus efficient dans cette dynamique d’autodétermination “, avance à nouveau Kemi Seba, le président de l’ONG “Urgences Panafricanistes”.

gauche
Kemi Seba

Faudrait-il retenir que, peu importe les positions politiques des Africains sur les élections présidentielles françaises, qu’il soit de la Gauche ou de la Droite politique, un président français demeure un président français. Il ne privilégiera essentiellement que les intérêts français. Ce qui serait logique au détriment du vœu de ces Africains. Autrement dit, quiconque devient président français pratiquera la politique gaulliste de prédation des richesses africaines, et s’immiscera dans les affaires africaines. L’histoire politique de la politique condescendante de la France en Afrique en est témoin. 

En outre, la destruction de la Libye par l’OTAN sous la présidence américaine de Barack Obama, présenté comme un Africain, est une “parfaite”. Un illustration fraîche dans les mémoires, pour enfin cesser de croire qu’un président élu dans les pays occidentaux pourrait, selon son bord politique, être un quelconque moindre mal à l’Afrique.

En croire le contraire pourrait s’avérer suicidaire pour l’avenir africain. D’ailleurs, Charles de Gaulle l’avait clairement évoqué en ces mots précis : ” la France n’a pas d’amis. Elle n’a que des intérêts “. Et peu importe l’homme qui est président, la politique française en Afrique ne changera pas pour un gagnant-gagnant.

VOUS AIMEREZ AUSSI :