Histoire de l'Amérique Noire, des Plantations à la Culture rap

« Les Années coup de cœur » ou le contexte compliqué des années 60

Série

« Les Années coup de cœur » ou le contexte compliqué des années 60

Par Makandal Speaks 23 décembre 2021

Pour ne rien manquer de l'actualité,
inscrivez-vous à la newsletter depuis ce lien
Recevez du contenu exclusif, de l'actualité, des codes promos Nofi Store ainsi que notre actualité évenementielle chaque week-end !

L’originalité de la série Les Années coup de cœur vient de son orientation du point de vue d’une famille afro-américaine de la classe moyenne dans le contexte trouble de la déségrégation.

La déségrégation, fin des séparations raciales, intervient à partir de 1954. Bien que survenant dans la décennie précédente, ses effets ne sont pas pleinement établis à l’époque où la série se déroule. Dean Williams le vit au quotidien. Son école est mixte, mais les élèves se comportent comme si elle n’avait pas eu lieu.

Don Cheadle (qui prête sa voix au personnage principal adulte pour la narration) vient par ses interventions faire des parallèles intéressants entre le monde actuel et ce qu’il se passait aux États-Unis à la fin des années 60.

Il n’est donc pas étonnant que la série soit truffée de références historiques relatives à la situation ainsi qu’aux luttes des afro-américains au pays de l’Oncle Sam. Dean adulte, ponctue régulièrement la série par ses réflexions relatives au racisme ordinaire et profondément ancré de la société américaine.

Les Années coup de cœur - Dean et ses amis

La série prend place durant la guerre du Vietnam, à Montgomery en Alabama. Le contexte du pays est marqué. Et la série n’hésite pas à enfoncer les portes en jouant avec des références comme les lois Jim Crow. Des lois votées dans le sud des États-Unis visant à séparer les races. Par exemple, les fontaines à eau étaient rattachées aux blancs ou aux noirs pour éviter les mélanges. Sans compter, la ville de Montgomery communément connue pour son rôle durant le mouvement américain des droits civiques entre les années 1950 et 1960, notamment par le biais du célèbre boycott du réseau du bus de la ville.

Les Black Panthers sont omniprésents dans le paysage de la série, ce qui est logique à l’époque des MLK et Malcolm X. Mais l’université de Tuskeegee est aussi mentionnée. C’est l’une des universités traditionnellement noires créées en 1964, qui dispensait l’enseignement.

Mais si la série s’appuie sur des éléments historiques majeurs d’une certaine époque, elle n’hésite pas non plus à faire le parallèle avec le présent. La grippe de Honk-Kong est par exemple comparée à la pandémie actuelle. Il est à remarquer que Les Années coup de cœur fait vivre à ses protagonistes certains événements qui auraient affecté une famille noire de manière majeure.

Les Années coup de cœur - Les mauvaises nouvelles

Il est à remarquer que Les Années coup de cœur fait vivre à ses protagonistes certains événements qui auraient affecté une famille noire de manière majeure.

Les années 60 marquent un tournant dans l’histoire de la musique afro-américaine. Le jazz se développe durant le 20e siècle puis lance d’autres courants. L’appellation « soul » fait son apparition avec l’album Genius + Soul = Jazz de Ray Charles. Un peu plus tard arrive le style Funk. Dans l’histoire des noirs américains, la musique fait partie intégrante des moyens de revendication. Othis Redding, James Brown ou Aretha Franklin utiliseront ce biais que ce soit pour parler d’amour ou de politique.

L’importance du tournant musical des années 60 a un impact sur Les années coup de cœur (« The Wonder Years »). Le patriarche de la famille, Bill Williams (Dulé Hill), est professeur de musique et musicien, manière de rendre hommage à la richesse artistique de l’époque.

À travers la série, on voit et comprend de quelle manière la culture noire commençait à influencer l’Amérique d’une manière nouvelle.

La série sera disponible à partir du 22 décembre 2021 sur DISNEY+

Les années coup de cœur