Malkia - Le réveil du Ka

Assa Traoré condamnée en appel par la justice

Société

Assa Traoré condamnée en appel par la justice

Par Anne Rasatie

Ce 26 février 2021, Assa Traoré a été condamnée pour atteinte à la présomption d’innocence et à verser la somme de 4 000 euros aux trois gendarmes qui avaient interpellé son frère Adama Traoré en 2016.

Assa Traoré condamnée en appel par la justice

Depuis plus de quatre ans maintenant, Assa Traoré se bat pour la vérité et la justice. Elle est devenue un emblème de la lutte contre les violences policières depuis la mort de son frère Adama en juillet 2016, après son interpellation par trois membres des forces de l’ordre, dans le Val d’Oise. Suite à d’interminables expertises médicales contradictoires et obscures concernant les causes du décès d’Adama Traoré, la famille a mené ses propres combats. Une expertise datant du 13 janvier 2020, atteste que le jeune homme est mort d’un « coup de chaleur », qui n’aurait « probablement » pas été mortel sans l’interpellation des gendarmes.

De plus, Mickael Baden, considéré comme l’un des spécialistes en médecine légale les plus réputés des États-Unis, a été sollicité il y a huit mois par Yassine Bouzrou, l’avocat de la famille Traoré. Il vient de rendre son rapport dans lequel il met en cause l’intervention des gendarmes. Mais en décembre 2019, les trois gendarmes avaient assigné en référé Assa Traoré pour cinq messages publiés entre septembre et novembre de la même année sur la page Facebook du comité La Vérité pour Adama. Dans ces derniers, elle donnait leurs noms et les nommait responsables de la mort de son frère. Néanmoins, la cour d’appel de Paris a rappelé que la loi « n’interdit pas de rendre compte d’affaires judiciaires en cours, et même d’accorder un crédit particulier à la thèse de l’accusation, mais seulement si, de l’ensemble des propos, ne se dégage pas une affirmation manifeste de culpabilité ».

C’est pourquoi ce 26 février 2021, Assa Traore a été́ condamnée pour atteinte à la présomption d’innocence et à verser la somme de 4 000 euros aux trois gendarmes avec l’obligation de supprimer les deux publications en question. Pour l’heure, l’information judiciaire portant sur les circonstances du décès d’Adama Traoré est toujours en cours. Tout notre soutien et notre sincère solidarité à la famille Traoré à qui on refuse après tant de combats et de peine, de faire leur deuil. #JusticePourAdama

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !