SOCIÉTÉ

Un Tanzanien découvre des pierres précieuses valant 3,3 millions de $

Des employés de Saniniu Laizer, un Tanzanien propriétaire d’une compagnie minière dans son pays, ont découvert deux pierres précieuses d’une valeur  de 3,3 millions de dollars. Laizer a annoncé que la découverte allait lui permettre de construire des écoles et des commerces dans sa communauté.

Tanzanite est le nom donné à un type de pierres précieuses qui ne se trouvent naturellement qu’en Tanzanie. Elles peuvent paraître bleues, bordeaux ou violettes selon l’orientation du cristal.   Comme les autres matériaux précieux dans les mines du continent, la tanzanite a été en proie à l’exploitation par de grandes compagnies minières internationales, l’exportation légale et la contrebande.

Pour limiter ces deux dernières pratiques qui ne bénéficient pas comme elles le devraient à l’économie tanzanienne, un certain nombre de législations ont été mises en place par les autorités du pays. Dans les années 2000, des mesures interdisant ou limitant l’exportation de tanzanite ont été adoptées. En TanzaniteOne Mining Ltd, la principale compagnie minière internationale à exploiter la tanzanite a été contrainte en 2010 à céder 50% de sa licence à la société minière de l’état tanzanien. En 2018 et 2019, le président tanzanien John Magufuli connu pour ses mesures contre le néo-colonialisme et pour la nationalisation, a inauguré un mur de 24 kilomètres empêchant l’accès illégal aux mines de tanzanite et y a installé des caméras de surveillance. Cela a permis une augmentation drastique de la production de cette pierre précieuse dans le pays.

C’est dans ce contexte qu’en juin 2020, Saniniu Laizer, le propriétaire d’une petite société minière de tanzanite a découvert les deux plus grandes pierres de tanzanite connues à ce jour. Laizer les a vendues au gouvernement tanzanien qui les exposera dans un musée. Grâce à cette transaction, il est devenu millionnaire, empochant 7,7 milliards de shillings (~33 millions de dollars-29 millions d’euros). De son côté, l’état a bénéficié des taxes payées par Laizer dans le cadre de son exploitations de mines. Le reste des Tanzaniens ne repartira pas non plus les mains vides, puisque Saniniu Laizer a prévu, grâce à ses finances d’ouvrir une école près de chez lui et un centre commercial à Arusha, à 40 kilomètres des mines de Mererani, le seul lieu du monde à renfermer des mines de tanzanite. L’Afrique est riche et les Africains ne le seront aussi, s’ils se donnent l’opportunité de l’être.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Une des plus grandes émeraudes du monde découverte en Zambie

Articles : 1096