SCIENCE

A 14 ans, Tony Hansberry II a révolutionné la chirurgie gynécologique

A seulement 14 ans, le jeune Américain Tony Hansberry II a inventé une technique chirurgicale plus rapide que les anciennes et qui réduit les complications chez les femmes ayant subi une ablation de l’utérus.

C’était en 2009. Tony Hansberry II, alors collégien à la Darnell-Cookman School of Medical Arts à Jacksonville en Floride et en stage au Shands Hospital a inventé ce qui est aujourd’hui connu comme le ‘point de suture Hansberry’.

Hansberry a mis au point cette technique en réponse aux conséquences particulièrement douloureuses chez les femmes ayant subi une hystérectomie. L’hystérectomie est une opération chirurgicale consistant à enlever à une femme son utérus, si celui-ci est sujet à des pathologies ne pouvant pas être traitées. L’hystérectomie peut aussi voir l’ablation d’autres parties de l’appareil génital comme les ovaires ou les trompes de Fallope. L’opération peut entraîner des douleurs et des complications chez les patientes.

C’est là que le ‘point de suture Hansberry’ intervient. Après avoir étudié toutes les techniques de suture du haut du vagin, Tony Hansberry II a inventé une technique trois fois plus rapide de suture de cette partie du corps. Cette technique, il l’a inventée en trois jours seulement. Grâce à celle-ci, les femmes devraient moins souffrir de complications et de douleurs à la suite d’une telle opération.

En reconnaissance de la qualité de sa découverte, des médecins professionnels de l’Université de Floride ont ensuite invité l’adolescent à présenter son travail et à leur apprendre sa technique lors d’un événement. Le jeune homme, qui a toujours voulu être médecin pour changer la vie des autres, n’a pas renoncé à son rêve. Il a depuis étudié la chimie à la Florida Agricultural & Mechanical University et souhaite devenir neurochirurgien.

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Le cancer du col utérin, le plus meurtrier chez les femmes africaines

 

Articles : 1096