DIVERTISSEMENT

POWER : Bon Tariq, ça suffit maintenant!

Par Georges Dominique. Tariq, c’est le genre de petit qui fait semblant de pas entendre quand son Papa l’appelle pour venir prendre la télécommande devant lui.

« Ça suffit ! » disent certaines mamans, en jetant un regard noir vers leur enfant qui fait le clown devant toute la famille réunie. Pas besoin d’interprétation, hon hon ! Le petit sait déjà qu’il est dans les problèmes, qu’il faut qu’il arrête immédiatement parce que ses jours sont comptés…Apparemment, le petit impoli de la série Power, Tariq St. Patrick n’a jamais reçu ce regard menaçant vu comment : il fait du chantage à sa maman, qui cède, et surtout menace de mort son papa. Trop, trop : Tariq, ça suffit maintenant !

TARIQ, TU ES MÊME L’ENFANT DE QUI ?

Depuis le début de la saison six, de trop, Tariq réalise le Grand Chelem des bêtises. Mais il est plus Jo-Wilfried Tsonga qu’Arthur Ashe.

L’enfant-là n’a pas chômé du tout.

Pêle-mêle, il a notamment : volé de la marchandise à son oncle Tommy Egan, monté un réseau de drogue dans son école privée, avant de se faire renvoyer, puis laisser la porte ouverte pour que son Tonton enragé vide son chargeur pour tuer son avocat Proctor avant de demander à sa Maman de lui apprendre les ficelles du métier de dealer de drogue. Ah oui, et le meilleur pour la fin, le jeune homme toujours bien limité a menacé son père qui d’après lui « n’a jamais rien fait pour lui ». Quand tu vois tout ça toute cette arrogance, tu te demandes, tel un Tonton vexé par ton comportement : « C’est l’enfant de qui même ? »

La vraie question, c’est : jusqu’où l’enfant-là peut/veut /va aller ?

JUSQU’OÙ L’ENFANT-CI PEUT ALLER ?

Tariq tient tête à son père – Tous droits réservés

James St. Patrick a tout essayé. Il l’a menacé, attrapé par le col, l’a réveillé avec un pistolet sur la tempe et pourtant rien n’y fait ! Son fils est plus irrespectueux que le mot lui-même. Guizess !

Ghost, dans le viseur.

À l’allure où il va dans cette série, dont l’imprévisibilité est tout sauf la qualité première, il y a de fortes chances que ça finit mal.

Imagine un instant…Porté par Tasha et Tommy, le jeune héritier échafaude un plan pour se débarrasser de son propre père qui comme toujours échappe à cette tentative de meurtre. En représailles, Ghost l’élimine avant de se débarrasser des deux autres et de finir seul, le chagrin collé à sa peau tatouée.

Au-delà de ce rôle, Michael Rainey Jr, celui qui interprète le garçon en question, souffre du syndrome de l’enfant pourri gâté dans une famille aisée.

DE QUOI TARIQ EST-IL LE SYMBOLE ?

Kanan est à la prod de ce mauvais garçon – STARZ

Un père riche mais absent, dont on ignore s’il compte un jour réellement divorcer de son épouse, une mère lionne et protectrice mais incapable de voir qu’elle ouvre la voie royale dans le crime à son fils, Tariq St. Patrick est le fruit de ces deux êtres chers. Mais c’est indéniablement un enfant qui a tellement eu l’embarras du choix qu’il a systématiquement – ou presque – opté pour les plus mauvais.  Certes, ses parents ont créé un contexte favorable à sa transformation mais peut-on vraiment les tenir pour responsables ?

Allez en prison et ne passez pas par la carte prison.

Lorsqu’ils formaient le couple modèle, hashtag couple goal, Ghost et Tasha lui ont tout donné. De l’amour, de l’affection et de l’argent. Ils nourrissaient le rêve de le voir emprunter une autre voie que la leur, mais celui-ci a volé en éclats quand il s’est acoquiné avec Kanan Stark also known as 50 Cent.

Kanan a juste planté quelques idées pour que Tariq devienne une mauvaise graine. Résultat : aujourd’hui l’adolescent ingérable est sur la mauvaise voie.

Encore un peu et il finira derrière les barreaux où un afro-américain a six fois plus de chances qu’un blanc. Il n’aurait que ses yeux pour pleurer, lui qui avait toutes les (bonnes) cartes en main.

Il n’y a que Tasha qui puisse empêcher cela. Qu’elle commence déjà par lui lancer le fameux regard : « Ça suffit ! ».

Articles : 462