ECONOMIE

Tu sais que c’est la fin du mois à Abidjan quand…

Par Georges Dominique. La fin du mois à Abidjan, c’est le moment où tout le monde devient boucantier, fait le malin sauvagement.

Entre les longues files d’attente au distributeur, comme si c’était un concert de DJ Arafat ou de Dadju, et les mille et un visages radieux que tu vois, il y a quelque chose de spécial quand vient la fin du mois à Abidjan. Voici quelques indices qui trahissent cette bonne santé financière.

Tu sais que c’est la fin du mois à Abidjan quand…

  • Partout où tu passes, tu fais ton entrée avec de grands airs…sans doute ta façon de rendre hommage au mot boucantier qui est désormais dans le dictionnaire.

Crédit photo: BestImage

  • Il y a tellement de voitures dans la ville que tu sais tout de suite que ton virement est passé. Tu peux officiellement arrêter de manger bananes braisées, avec arachides, maintenant que la galère est passée.

  • Il y a plus de monde au distributeur avec ses guichets qui fonctionnent mal…que pour aller voter même si tu as peur que ça finisse mal.
  • Glacier, lounge, restaurant, tu cherches à visiter tous les nouveaux coins. Continue comme ça ! Tu es sur la bonne voie pour devenir un guide abidjanais qui maîtrise tous les coins.

  • Tu discutes moins avec le taxi pour arriver à un arrangement. D’ailleurs contrairement à quelques jours auparavant, il affiche moins son énervement.
  • À défaut d’obtenir un visa touristique pour la France après quinze mille tracas… les plats sophistiqués que tu t’offres te permettent de mettre la France dans ton plat.
  • La caissière te dit « Y a pas monnaie », avec son visage serré…tu laisses avec le sourire ta pièce parce que tu n’en as pas besoin, tu n’es « pas serré ».

  • Tu as tellement de sous que tu prêtes à tout le monde…comme si tu étais une de ces Institutions financières qui gouvernent le monde.

 

Voilà ! Tu sais maintenant à quoi ressemble, à peu de choses près, la capitale économique ivoirienne quand c’est la fin du mois!

Articles : 453