CULTURE

« Mon histoire », l’autobiographie de Rosa Parks traduite en français

L’autobiographie de Rosa Parks (1913-2005), symbole de la lutte pour les droits civiques, a été publiée aux États-Unis en 1992. Il aura fallu attendre 26 ans pour que la traduction française « Mon histoire » soit enfin disponible.

« Mon histoire », l’autobiographie de Rosa Parks traduite en français

Les Éditions Libertalia ont publié la traduction française de l’autobiographie de Rosa Parks en novembre 2018. Écrit en 1992 avec le journaliste noir américain Jim Haskins, le témoignage de « la mère des droits civiques » est indispensable pour prendre la mesure de son combat. Son quotient, détaillé dans cette bouleversante autobiographie, décrit avec force la manière dont l’engagement politique d’une femme noire était complexe. On y découvre entre autres, que l’image de la « mamie fatiguée » est bien loin de la réalité de la militante.

« Les gens ont répété à l’envi que je n’ai pas cédé ma place ce jour-là parce que j’étais fatiguée, mais ce n’est pas vrai. Je n’étais pas particulièrement fatiguée physiquement, pas plus qu’un autre jour après une journée de travail. Je n’étais pas si vieille, bien qu’on m’imagine toujours comme une petite grand-mère. J’avais 42 ans. Mais s’il y avait bien une chose qui me fatiguait, c’était de courber l’échine. »

D’ailleurs, bien avant son acte de rébellion dans le bus, Rosa Parks militait déjà au sein de la NAACP, où elle était secrétaire. L’organisation américaine de défense des droits civiques avait déposé des pétitions pour lutter contre la politique de ségrégation dans les bus. Une pétition que Rosa Parks n’avait pas signée.

« Pour ma part, j’avais décidé que je n’irais pas trouver les blancs avec un bout de papier à la main pour leur demander quelque faveur. »

L’autobiographie de Rosa Parks est donc un témoignage qui rétablie la véritable histoire de cette activiste. On y (re)découvre une Rosa Parks forte et déterminée. De plus, « Mon histoire » nous permet de comprendre, à travers les yeux une protagoniste de terrain, le quotient des personnes oubliées de l’histoire.

Articles : 453