POLITIQUE

Décryptage d’Urgences Panafricanistes : le conflit à Bambari

Le bureau d’Urpanaf en République centrafricaine surveille la situation dans le pays et a trouvé un autre exemple de la manifestation de la politique de Françafrique, y compris par le biais d’une manipulation dans les médias.

Décryptage d’Urgences Panafricanistes : le conflit à Bambari

La Journée Mondiale de l’Alimentation était prévue du 10 au 11 janvier à Bambari. Cet événement n’a pas eu lieu dans le pays depuis longtemps.

Toutes les premières personnalités de l’État, le Président, les ministres, le Président de l’Assemblée nationale et bien d’autres personnes auraient dû assister à cet événement. Pour la population, la Journée Mondiale de l’Alimentation est devenue un symbole de la poursuite d’un règlement pacifique dans le pays, initié par le Président et les leaders des groupes politico-militaires. Mais est-ce que la France, ses mercenaires du TCHAD et sa marionnette, la MINUSCA seront d’accord d’accepter cela ? À peine. Et c’est comme ça que tout s’est passé dans cette sanglante pièce française.

Tôt dans la matinée, un groupe de militants tchadiens s’est produit à Bambari. Après avoir organisé la fusillade à la périphérie, ils se sont déplacés vers le centre-ville pour tenter de perturber la fête. Ici, le jeu échoue. Les soldats des FACA se sont battus pour tenter de briser le cordon et les bandits se sont retirés. Et que dire de la MINUSCA ? Vers le milieu de la journée, deux avions français sont apparus dans le ciel, survolant Bambari. Cela a suffi pour AFP et d’autres médias franco-libéraux de diffuser l’information que la France a aidé RCA à faire face à la crise. Encore plus. Dans la soirée, une vidéo apparaît où le contingent portugais de la MINUSCA procède à un soi-disant nettoyage de la zone. Bon travail ! Compte tenu du fait qu’en réponse aux coups de feu de l’ONU, pas un seul coup de feu n’a été entendu de la part de bandits prétendument existants, on ne peut que deviner le génie du drame européen.

Jusqu’à quand serons-nous considérer nationalistes et patriotes comme des gangsters et  glorifier les oppresseurs du passé qui cherchent à préserver une bonne mine de maintien de la paix à un jeu objectivement mauvais ?

Source :

« Appui aérien français à l’opération de la force de l’ONU à Bambari« , voaafrique.com, publié le 11 janvier 2019

Panafricaniste dans l’âme, j’œuvre à mon humble niveau à réunir les membres de la grande famille africaine à travers le monde.

Articles : 548