SOCIÉTÉ

Tasha Saint-Patrick, un modèle de loyauté

La série Power est de retour ! Le premier épisode de la saison 5 est disponible en France depuis ce lundi 1er juillet. L’occasion de s’attacher au personnage de Tasha Saint-Patrick, incarné par Naturi Naughton. Epouse et partenaire du sombre Ghost, bien qu’ébranlée vers la fin, elle tient lieu de pilier. Pour sa famille, Tasha représente un modèle de loyauté. Mais après les péripéties qu’a traversé le clan dans les saisons précédentes, restera-t-elle aussi dévouée à son époux ?

Si derrière chaque grand homme se cache une femme encore plus grande, dans ce cas de figure plus que dans un autre, madame Saint-Patrick, tantôt nettoyeuse et souvent tampon, elle est le dernier lien grâce auquel la tribu tient debout.  En apparence, la vie de madame Saint-Patrick fait penser à un doux rêve du ghetto: sortir des bas-fonds et accéder à l’argent, à un statut social supérieur, pouvoir élever ses enfants dans les meilleures conditions possibles et avoir le temps et les moyens pour soi (shopping, copines, spa… la totale !). Le seul bémol est que miss Tasha est l’épouse d’un trafiquant de drogue de grande envergure.

Brillant et visionnaire, James Saint-Patrick alias Ghost (Omari Hardwick), s’est longtemps servi de la drogue comme moyen pour accéder à son rêve d’homme d’affaires, du côté légal de la barrière. La vie de dealer va de paire avec les meurtres, l’insécurité, la violence, les règlements de comptes et, malheureusement,  comme chantait le rappeur Kaaris: « Ce n’est pas parce que tu ne joues plus que le jeu s’arrête ». En effet, même si monsieur Saint-Patrick veut désormais ôter son masque tel Batman qui redevient Bruce Wayne, les embrouilles lui collent à la peau. L’histoire se complique lorsque Angela Valdez (Lela Loren) son amour de jeunesse, refait surface. Angie est procureur et enquête justement sur une affaire qui implique Ghost et son complice de toujours, Tommy Egan (Joseph Sikora). Malgré le danger, les sentiments forts entre les deux ex remontent à la surface et la passion les fait sombrer. C’est par cette relation que la place de Tasha, dangereusement menacée, pend une importance encore plus grande.

Gangsta Wife

Tasha rencontre James lorsqu’elle est jeune et optimiste. Elle tombe sous le charisme irrésistible du beau monsieur Saint-Patrick, qui deviendra le redoutable Ghost. Tasha a soutenu son compagnon dans son ascension de grand bandit et a joué le rôle précieux de conseillère. En cela, elle a participé à la création de l’empire et couvre son mari, envers et contre tout. Elle sait quoi faire si la situation dégénère et bien que mère de famille modèle, elle sait se servir d’une arme et nettoyer quand la circonstance l’exige. Comme toute les femmes de trafiquants, Tasha fait le tampon, entre raison et réalité, elle est la partenaire parfaite de son Ghost de mari.

Pendant qu’il gravit les échelons, des rues mal famées du quartier à la table des promoteurs les plus influents du pays, elle construit, elle, une existence d’apparence normale où ses enfants seraient la progéniture de n’importe quel autre notable issu de la bourgeoisie noire. Néanmoins, bien que sa vie semble idéale, être la femme d’un homme qui risque de passer sa vie enfermé en prison ou de se faire abattre est une immense source d’angoisse. Elle sait que, bien souvent, la fureur de la rue ébranle les êtres chers, même quand on essaie de les en tenir éloignés. Tasha assure, Tasha assume et ayant capitalisé sa réussite sur sa vie de famille, elle se bat pour rester à la hauteur des projets de son homme.

Le sacrifice comme une rengaine

La femme est connue pour sa capacité à faire des sacrifices irrationnels en amour. Si elle aime, elle reste et met toutes ses ressources au service de l’objet de son désir. Tasha sait au fond d’elle que ce mode de vie est limité et, étant elle-même un produit du ghetto, sait encore mieux que blanchi ou non, cette argent salement gagné ne mettra jamais fin aux guerres. Cela dit, on s’attache facilement à toutes ces choses matérielles, à cette situation confortable. Pourtant, ce qui va ébranler sa position de pilier ce ne sont pas les risques liés aux activités de ses proches mais plutôt la blessure narcissique de voir ce mari érigé en dieu la trahir pour une autre.

En femme, elle connaît l’historique des deux amants et sait qu’elle ne peut pas lutter. A contrario, les hommes se montrent souvent ingrats face à tant d’investissement de leur partenaire. Tout ce que cette dernière met en place pour le préserver l’installe dans une situation si agréable qu’il finit par le prendre pour acquis. Ici, le dilemme est d’autant plus grand que James est et a toujours été amoureux d’Angela. Toutefois, désireux de rendre à Tasha sa loyauté, il va, au départ, tenter de refouler sa passion pour Angie et rester avec sa femme, par respect. Mais peut-on rester avec un homme dont on sait qu’il est encore avec vous par principe et non plus par amour ?

Le devoir de loyauté 

Jusqu’ici, Tasha s’est montrée d’une loyauté exemplaire envers sa famille. Nonobstant les mises en garde de sa mère, confiante quant à son couple, elle a tenu bon et assuré les arrières de son homme. Jamais elle n’avait envisagé la possibilité d’un divorce, ni même d’une liaison extra-conjugale. Cela dit, quand une femme amoureuse est blessée, même embourbée dans un amour vampirisant et parfois malsain, lorsque les événements réveillent son amour-propre, alors elle reprend le contrôle. C’est à cet instant précis que la bataille entre le coeur et le cerveau se déclenche véritablement. C’est à cet instant précis que Tasha est tiraillée entre son amour pour sa famille, pour cette vie à laquelle elle s’est habituée et le son contraire que lui crie son ego.

Timidement, elle se tourne vers d’autres hommes et s’imagine même la femme de quelqu’un d’autre, par dépit. Cependant, Tasha n’est pas partie et les drames qui s’accumulent semblent la retenir dans son foyer. Toujours digne, malgré la colère, elle fait des efforts pour relativiser la situation car les enjeux sont trop importants. Tasha fait son devoir, car il en va de la survie de sa famille. Pour l’heure,  elle accuse le coup et ne balance pas. Cependant, quand la douleur prend le dessus, l’étape qui suit est souvent  la vengeance et Tasha tient la vie de Ghost entre ses mains, car elle sait tout. Sa loyauté résistera-t-elle à l’urgence pour elle de mettre fin à ce gâchis ? La réponse viendra sûrement dans cette cinquième saison qui s’annonce pleine de rebondissements !

Rendez-vous sur la plateforme Starz pour suivre les péripéties de la famille Saint-Patrick.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI:

La saison 6 de « Power » confirmée

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

Posts : 641

Ne ratez rien de l'actualité Afro.

Inscrivez-vous à notre newsletter