ECONOMIE

Lauren Simmons est la seule femme trader au New York Stock Exchange

A 23 ans, Lauren Simmons est la seule femme travaillant à plein temps comme trader dans la plus grande des bourses mondiales.

Lauren Simmons est la seule femme trader au New York Stock Exchange

Par Sandro CAPO CHICHI / nofi.media

Un récent article suggère que le jargon utilisé dans le monde de la bourse étant trop associé à la masculinité, il empêche de nombreuses femmes d’y investir autant que le font les hommes.

Lauren Simmons, une Américaine âgée de 23 ans en juin 2018, n’a pas été freinée quelconques considérations pour se lancer dans le monde de la bourse. Comme elle l’a confié à nos confrères de CGTN America, les chiffres sont une langue universelle, il n’y avait donc aucune raison pour elle de ne pas se lancer dans l’aventure. Et de quelle manière s’y est-elle lancée! Elle est aujourd’hui la plus jeune femme trader du New York Stock Exchange. Mais elle est aussi la seule femme trader à temps plein dans cette institution.

Lauren Simmons

Lauren Simmons (Credit : CNBC)

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ambition d’une femme précoce

Aussi précoce qu’elle soit dans son domaine, Lauren Simmons n’imaginait pas, il y a quelques années encore, exercer cette profession.

A l’origine, elles était interne dans une clinique et titulaire d’une licence en génétique avec mineure en statistiques. Progressivement, elle s’est rendue compte qu’elle n’était pas faite pour ce domaine. Avant de commencer à travailler pour la société Rosenblatt Securities à Wall Street, Lauren Simmons était directeur commercial dans un grand magasin.

Le fil conducteur de ces deux expériences, qui est évidemment les chiffres, l’a ensuite conduite à postuler à des offres d’emploi dans le domaine de la finance. Rosenblatt Securities l’a recruté en mars 2017, après qu’elle a passé une annonce sur Linkedin. Être reconnue comme trader au New York Stock Exchange nécessitait toutefois une nouvelle étape. Il lui fallait réussir un examen dans un délai d’un mois. Personne ne la pensait capable de faire, particulièrement puisqu’elle n’avait jamais étudié la finance à l’école. Mais elle l’a fait.

Malgré son ascension fulgurante, Lauren Simmons envisage déjà de changer de trajectoire. Dans quelques années, elle compte migrer vers le secteur professionnel de la gestion de patrimoine. Avec sa maîtrise des nombres, elle compte s’y intégrer aussi bien que lors de son actuelle expérience professionnelle. Elle y montrera sans nul doute beaucoup d’abnégation. Et que malgré les craintes que l’on peut avoir vis-à-vis d’un domaine que l’on souhaite intégrer, il faut « aller vers sa passion ». « On ne sait jamais ce qui se trouve de l’autre côté de la porte que l’on veut ouvrir ».

Articles : 914