SOCIÉTÉ

Groomer’s, une entreprise d’inspiration urbaine à la pointe de la barbe !

Boniface N’Cho et John Dieme sont à l’initiative de l’enseigne « Groomer’s », des salons de barbiers et coiffures à l’américaine revisités à la sauce franco-urbaine. Arrivé en 2016, le concept de ces barbershop authentiques cartonne. A tel point que le duo d’entrepreneurs ouvrira prochainement un troisième salon dans le 2ème arrondissement de Paris. Zoom sur une entreprise dynamique et engagée.

Il suffit souvent d’une idée simple pour faire un carton. Groomer’s en est l’un des exemples les plus probants. Respectivement originaires de Paris 19ème et d’Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis), Boniface N’Cho, désormais adjoint au maire du 4ème arrondissement, et John Dieme ont donné un élan au business de la coiffure pour hommes au moment où la tendance à la barbe bien soignée s’est installée en Europe comme un véritable lifestyle. Si depuis toujours, un homme propre sur lui se doit impérativement d’avoir des contours impeccables, aujourd’hui, sa barbe, s’il la laisse pousser, est devenue un atout de séduction. Longue, courte, en collier, en bouc, avec ou sans teintures ; la barbe doit être aussi nickel que le haut du crâne. Ainsi, sensible à ce retour à la classe masculine; les deux entrepreneurs se sont lancés en 2016.

L’identité Groomer’s

En France, aller chez le barbier est une pratique très ancienne que les jeunes générations n’ont pas connue ou dont ils se sont détournés. On fait ici référence au savoir-faire et non au simple coiffeur qui peut vous arranger la barbe. Car barbier est un art avec des codes précis, que maîtrisent parfaitement ces deux passionnés. Avant cela, on ne vivait de barber que par procuration grâce à des films emblématiques tels que Barbershop. C’est ce qu’ont compris Boniface et John qui possèdent déjà un salon à Arceuil (Val-de-Marne) et un autre à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

La particularité de la maison Groomers est d’avoir adapté cet art d’un autre temps à l’évolution des codes urbains. De la couleurs, de la fantaisie, des lignes parfaites et des motifs pour les plus audacieux; Groomers redonne à votre barbe du caractère. Dans les différents salons, c’est aussi une ambiance conviviale que l’on retrouve et dans un cadre chic et confortable .C’est comme se faire tailler la barbiche pendant une aprem entre potes; la qualité en plus évidemment. Le carnet de rendez-vous ne désemplit pas. Cependant, on ne peut prendre l’initiative d’agir pour créer un concept jusqu’ici inexistant et qui nous ressemble, sans aller plus loin. Ainsi, ce qui renforce l’image de marque de Groomers, c’est son engagement social.

John Dieme.

Une entreprise sociale

En tant que précurseurs, les deux acolytes savent combien il est difficile de s’insérer dans la vie professionnelle. Notamment lorsqu’on est jeune, qu’on n’a pas fait d’études et qu’on vient de banlieue. Aussi, depuis le départ de cette aventure, Boniface et John mettent leur entreprise au service de l’insertion de cette jeunesse en déroute, en embauchant régulièrement pour les former et en faire de jeunes actifs responsables. A ce jour, Groomer’s a créé pas moins de 38 emplois, ce qui prouve que l’on peut réussir et impacter positivement son environnement. Sur ce point, John Dieme, originaire de Seine-Saint-Denis a beaucoup d’humour. Cela explique la cage dans les ateliers Groomer’s; elle symbolise le fait qu’on cherche constamment à enfermer les banlieusards et à brider leurs rêves. Revaloriser l’image de la banlieue était dès le départ le parti pris, et il était grand temps que les périphéries envahissent la capitale. Dans cette logique d’expansion continuelle, un troisième salon supra hype ouvrira bientôt ses portes dans le 2ème arrondissement de Paris. En attendant, évitez-vous les longues attentes en réservant votre créneau horaire directement sur l’application.

Groomer’s, c’est l’excellence en action et la raison pour laquelle, les gars, vous n’avez plus aucune excuse pour arborer des têtes hirsutes ! Offrez-vous un moment détente entre mecs coquets et par la même action, soutenez une jeune entreprise dynamique qui est réellement en train de changer la donne.

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

Articles : 688