NATIONS NÈGRES ET CULTURE – CHEIKH ANTA DIOP

Lisa ‘Left Eye’ Lopes, une étoile du rap partie trop tôt

Société

Lisa ‘Left Eye’ Lopes, une étoile du rap partie trop tôt

Par Redaction NOFI

Lisa ‘Left Eye’ Lopes (1971-2002) était l’une des trois membres du groupe féminin TLC.

Lisa Lopes est née le 27 mai 1971 à Philadelphie aux Etats-Unis.

Lisa 'Left Eye' Lopes

Lisa Lopes enfant

Elle était l’aînée des trois enfants Wanda et de Ronald Lopes, un militaire ayant des origines cap-verdiennes. Son père étant militaire, elle a grandi dans de nombreux quartiers racialement différents ainsi qu’à l’étranger. Le rapport de Lisa avec son père était extrêmement difficile. Très autoritaire, violent et alcoolique, il attendait malgré tout beaucoup d’elle. Il la forçait par exemple à participer à des concours de musique. La musique, dès son plus jeune âge, était la passion de Lisa. Quand elle quitta son foyer à cause des violences de son père à l’âge de 17 ans pour Atlanta, c’était aussi avec le rêve de devenir une musicienne reconnue.

Lisa 'Left Eye' Lopes

Lisa ‘Left Eye’ Lopes et son père Ronald Lopes, Sr

Après son arrivée à Atlanta en 1988 avec un petit-ami, Lisa a commencé à y fréquenter la scène musicale hip-hop de l’époque. C’est dans ce contexte qu’elle a rencontré Tionne Watkins, elle aussi passionnée de musique, particulièrement de funk.

Lisa 'Left Eye' Lopes

Les membres de TLC

Quand  Watkins et une de ses amies Crystal Jones ont proposé à Lisa de faire partie d’un trio féminin de hip-hop appelé Second Nature, elle accepta volontiers. Le projet de Second Nature fut accepté par la célèbre productrice Pebbles. Elle en changea le nom en TLC, qui faisait référence aux initiales des prénoms des trois premières membres.  Quand Crystal Jones a été remplacée par Rozonda Thomas dans le groupe, TLC a fait référence aux surnoms des trois membres :’T’ au ‘T-Boz’ de Tionne Watkins, ‘C’ au Chilli de Rozonda Thomas et ‘L’ au ‘Left Eye’ de Lisa Lopes.   Les trois membres sont vite devenues inséparables et apportaient au groupe une touche musicale différente. Alors que Chilli apportait le R’n’B, T-Boz le funk, Left Eye apportait le rap.

Les explications sur l’origine du surnom ‘Left Eye’ (‘oeil gauche’) sont contradictoires. Lisa ‘Left Eye’ Lopes a une fois expliqué qu’un homme l’avait complimenté sur son oeil gauche. Une autre fois, elle avait expliqué « Because I is always right » (en français, « parce que je suis toujours raison »). Une autre explication est qu’elle portait un préservatif sur son oeil droit pour promouvoir le sexe protégé, l’un des principaux messages du groupe.

Peu après le succès de leur premier album sorti en 1992, Lisa Lopes commença à fréquenter le joueur de football américain Andre Rison.  Leur relation qui continuera avec des hauts et des bas jusqu’en 2002 était tumultueuse.

Lisa 'Left Eye' Lopes

Lisa ‘Left Eye’ Lopes et Andre Rison

Jaloux et parfois violent, Andre rappelait certainement à Lisa son père. Lisa apportait aussi à la relation un vice hérité de son père : sa longue addiction à l’alcool. Les deux ont eu des problèmes avec la police à cause de leur comportement en 1993. L’année suivante, après une dispute, Lisa a brûlé des chaussures dans la maison d’Andre. Involontairement, par la même occasion, elle a entièrement brûlé sa maison. Lisa a été condamnée à de la liberté conditionnelle et à une cure de désintoxication.

Lisa 'Left Eye' Lopes

La maison d’Andre Rison en feu

Cet événement a défrayé la chronique. Il a contribué à l’image de ‘folle’ de Lisa ‘Left Eye’ Lopes dans les médias.

Lisa 'Left Eye' Lopes

Lisa ‘Left Eye’ Lopes

Bien qu’elle s’était appropriée ce surnom ‘crazy’ dans le titre du second album de TLC appelé SexyCrazyCool, cette image a profondément blessé Lisa. Bien plus consciente que folle, c’est à Lisa ‘Left Eye’ Lopes que l’on doit l’écriture des lyrics du hit Waterfalls qui traite des dangers de la drogue et du SIDA.

Le second album de TLC apporta la consécration au groupe. Toutefois, l’argent que Lisa devait à la compagnie d’assurance après avoir brûlé la maison d’Andre Rison a en partie conduit les membres du groupe à faire faillite en 1995. Elles ne s’en sont remises qu’en 1996.

A cette époque, Lisa Lopes a commencé à voler de ses propres ailes. Elle a créé sa propre société de production, Left Eye Productions, prenant sous son aile plusieurs jeunes groupes comme Blaque.

Lisa 'Left Eye' Lopes

Lisa ‘Left Eye’ Lopes (au centre) avec les membres du groupe Blaque

Après le succès du troisième album de TLC, ‘Fanmail’ (sorti en 1999), Lisa ‘Left Eye’ Lopes a encore plus manifesté son désaccord avec les autres membres du groupe. Elle s’est montrée mécontente du manque de ses apparitions dans l’album. Se sentant mise à l’écart, elle a décidé de défier publiquement T-Boz et Chilli les insultant et les invitant à lancer chacune un album pour voir laquelle des trois en vendrait le plus. Malgré des excuses adressées aux autres membres du groupe, elle décida de se focaliser sur une carrière solo. Dans son album Supernova (2001), l’une de ses chansons notamment une chanson avec 2Pac, pourtant déjà décédé. L’album fut malheureusement un échec qui l’affecta beaucoup.

En 2001, après une nouvelle rupture avec Andre Rison, Lisa adoptait une petite fille de neuf mois, Snow.  A cette période, elle a aussi découvert le Honduras, un endroit dont elle fit sa retraite spirituelle auprès du Dr. Sebi, un shaman connu pour avoir traité beaucoup de stars. En avril 2002, Lisa était au Honduras pour tourner un reportage sur les Garifunas, une tribu de Noirs d’origine africaine ayant adopté les coutumes indiennes depuis plusieurs siècles. Présente dans une voiture conduite par une de ses amies. Involontairement, elle renversait un enfant sur son chemin. Malgré le dynamisme et les moyens mis en oeuvre par Lisa pour soigner l’enfant, celui-ci décédait. Une semaine plus tard,  le 25 avril 2002, Lisa était impliquée dans un autre accident de la route. Cette fois-ci au volant, c’est elle qui décédait.

A seulement trente ans, une étoile du rap venait de s’éteindre et de rejoindre d’autres légendes comme 2Pac et Notorious B.I.G.

Source :

Nancy Krulik, « Lisa Lopes: The Life of a Supernova »

TLC, ce groupe américain de légende