POLITIQUE

Babacar Diop et la révolution démocratique au Sénégal

Babacar Diop fait désormais partie de ces jeunes hommes qui marquent l’histoire de la politique au Sénégal. En quelques jours, Diop a quitté sa famille politique, créé son propre parti et appelle désormais à une révolution démocratique.

Babacar Diop appelle la population sénégalaise à faire la révolution démocratique. Une déclaration qui n’annonce pas une guerre mais plutôt un changement sociétal radical. Un changement démocratique du système et des mentalités pour aller vers une république plus dynamique. Selon ses  déclarations, notamment rapportées par des journaux français, le jeune homme souhaite l’avènement d’une ère politique progressiste et plus en phase avec les enjeux actuels. Ces mots surviennent quelques jours après que Babacar Diop a quitté le parti socialiste pour fonder samedi 7 avril son propre parti: Forces démocratiques sénégalaises (FDS). Le congrès constitutif se tenait le même jour dans un théâtre  de la capitale. Le FDS est la suite logique du mouvement du jeune leader: Jeunesse pour la démocratie et le socialisme. Le dernier concept, qui a été effacé, marque bien cette rupture d’avec son ancienne famille politique. Et pour cause, Diop exhorte la jeunesse a s’emparer de l’espace publique. Il  a en effet fait d’elle le pilier de la ligne politique qu’il souhaite impulser. Alors que sa vision semble rallier une partie importante des citoyens sénégalais et que d’autres leaders de la société civile lorgnent sur une potentielle alliance avec lui; l’actuel président, Macky Sall, dangereusement contesté, prépare déjà sa candidature pour la présidentielle de 2019. Il aavait fait part de ce projet à ses administrés, lors des festivités de la fête nationale pour l’anniversaire de l’indépendance, le 4 avril dernier.

SK est la rédactrice/ journaliste du secteur Politique, Société et Culture. Jeune femme vive, impétueuse et toujours bienveillante, elle vous apporte une vision sans filtre de l'actualité.

Posts : 644