NATIONS NÈGRES ET CULTURE – CHEIKH ANTA DIOP

Monde associatif : les footballeurs remplis de générosité

Sport

Monde associatif : les footballeurs remplis de générosité

Par Francis NOFI

Alassane Pléa, le joueur de football de Nice à décidé de verser 1% de son salaire annuel à des œuvres caritatives.  Il devient alors le premier joueur français à s’être engagé à verser  un pourcentage de son salaire annuel à une œuvre de bienfaisance. Une initiative qui donne envie de replonger dans la générosité des footballeurs afro-descendants.

« C’est en partie Mata qui m’a fait réfléchir à la possibilité de donner un pourcentage de mon salaire », accorde Alassane Pléa. L’attaquant Niçois s’est engagé à reverser 1% de son salaire annuel à un fonds de dotation à visée caritative créé par son club au début du mois de mars. Pour cette année, c’est environ 14 000 euros qui seront donc ajoutés par Alassane Pléa au fonds de dotation de l’OGC Nice. Le but étant de favoriser les ‘’actions citoyennes autour de l’enfance et de la proximité avec les plus démunis’’, il exercera au niveau local, dans les environs de la ville de Nice.

Depuis un moment déjà le jeune Alassane était désireux d’épauler les personnes en situation de précarité. On a pu régulièrement apercevoir le numéro 14 à des collectes de vêtements et de jouets au stade de l’Allianz Riviera ou au repas de Noël avec des personnes sans domicile fixe par exemple. Chose encore plus notable, il a parrainé dès son arrivée au club en 2014 le programme« Gym solidaire », qui vient en aide aux défavorisés de la ville de Nice. Son récent geste correspond donc à une suite logique de ses valeurs : « Reverser un pourcentage de mon salaire apparaissait donc pour moi comme la continuité de mon engagement afin d’aller un peu plus loin », assure le niçois.

Juan Mata comme élément déclencheur

Si Alassane Pléa a décidé de reverser 1% de son salaire annuel à un fonds caritatif, c’est en partie grâce au footballeur Juan Mata. Fin 2017, le joueur de Manchester United s’est lancé le pari fou de réunir ses homologues au sein d’un fond collectif qui réunit plusieurs associations caritatives, pour mettre fin à la pauvreté dans le monde. Pour atteindre cet objectif, l’espagnol s’est persuadé de lancer ‘’Common Goal’’, une organisation dans laquelle les joueurs impliqués reverseraient 1% de leur salaire annuel. De nombreux athlètes se sont prêtés au jeu notamment certains du monde noir. C’est ainsi que l’on peut retrouver comme acteurs de cette association des joueurs comme Serge Gnabry, Daniel Divadi ou d’autres célébrités du football international comme Mats Hummels, Shinji Kagawa ou encore Giorgio Chiellini. Concrètement, Common Goal est en fait une association qui permet de recueillir mondialement des fonds. Ensuite, l’association redistribue cet argent à des mouvements caritatifs de football qui œuvrent partout dans le monde. Cette initiative menée par Juan Mata a été saluée par de nombreux sportifs dont Didier Drogba, lui-même déjà engagé sur le plan associatif au niveau international.

Les autres généreux acteurs dans le monde du football

Si Juan Mata avec l’association ‘’Common Goal’’ permet de redistribuer des fonds principalement issus du football, d’autres acteurs sont aussi partisans de ce genre d’initiative. C’est le cas par exemple de Didier Drogba. L’ex joueur star de l’Olympique de Marseille et de Chelsea a fondé depuis plus de dix ans maintenant la fondation à son nom qui milite dans le but « d’améliorer et de promouvoir la santé, l’éducation et la formation des enfants et des personnes vulnérables en Côte d’Ivoire et en Afrique ». Le champ d’action de cette fondation est vaste : démarrée officiellement en 2007, la fondation a depuis distribué des kits scolaires, des vélos ou des médicaments. La fondation s’est aussi dotée d’une clinique cardiologique mobile permettant l’accès à des soins cardiologiques de qualité aux communautés les plus isolées, une première en Afrique.

Il existe encore des footballeurs originaires du continent africain qui tentent également d’aider les autres à leur manière. On peut citer par exemple Youssouf Mulumbu avec sa fondation éponyme qui a pu fournir des vêtements et de la nourriture à des orphelinats et des lits pour des hôpitaux. Un autre ancien joueur du Paris-Saint-Germain en la personne de Mamadou Sakho, se démène pour réduire les inégalités. Le franco-sénégalais par le biais de son association AMSAK effectue des dons aux orphelinats ou organise des journées en faveur des enfants. Il a par ailleurs ouvert un Centre pour personnes handicapées au Sénégal.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Des invités de prestige reçus à l’Elysée pour le sport en Afrique

Sources : RMC Sport

SportsMarketing 

L’équipe 

Common Goal