Brown Sugar Night #3

« litomba », la plateforme de transfert de colis entre particuliers

Economie

« litomba », la plateforme de transfert de colis entre particuliers

Par SK

Vous avez tous eu une tantine ou un tonton qui vous a demandé : « Tu connais quelqu’un qui part au pays bientôt ? ». Cette question, on la connaît bien car, effectivement, les africains cherchent constamment quelqu’un qui voyage au bled et pourrait livrer ou récupérer un colis pour eux. Litomba répond désormais à cette problématique ! A 28 ans, Paul Junior Kasseyet, ingénieur informatique d’origine congolaise et son associé hispano-dominicain Antonio Villagra de la Cruz, ont cette plateforme de transfert de colis et d’entraides entre particuliers. Entretien.

Qu’est-ce que litomba ?

litomba (sans majuscule) n’est pas qu’une agence de transfert de colis, litomba est un plateforme d’entraide de la communauté africaine en échange d’une compensation financière. Notre but est de digitaliser le système de covalisage qui existe depuis la nuit des temps au sein de la diaspora Africaine en Europe ou ailleurs. On s’appuie sur la sharing economy, on souhaite être le Blablacar du colis pour l’Afrique, pour cela, nous nous basons sur les qualités de la diaspora Africaine, l’entraide et le partage. Nous voulons aider non seulement les gens qui peinent à trouver une personne dans leur entourage qui se rend au pays, mais également les personnes qui se cassent le portefeuille ou les dents sur les agences de trets traditionnelles où les prix sont exorbitant à nos yeux, et surtout où la qualité du service n’est pas toujours au rendez-vous. Par-dessus tout, nous voulons rendre accessibles les endroits les moins bien desservis par les transferts de colis actuels.

A gauche Paul Junior Kasseyet, à droite Antonio Villagra de la Cruz

Quelle est la particularité de cette initiative ?

Avec litomba, vous pouvez créer l’annonce pour votre colis le matin, être contacté par un voyageur et lui remettre le colis dans la journée. Vous pouvez aussi voir votre colis arriver dans une destination, dans un rayon plus large que celui recouvert par les transporteurs habituels, dès le soir-même. Par ailleurs, notre plateforme est accueillante, ergonomique et notre service client disponible pour accompagner les clients à travers la livraison. En plus, notre équipe est sympa 🙂

Justement, dans quels pays peut-on recourir aux services de litomba ?

Partout ! Tant que c’est pour envoyer vers l’Afrique ou pour s’y rendre. Notre plateforme est basée sur le principe de l’offre et de la demande. En fonction des annonces de colis déposées sur le site, nous mettrons nos moyens de communication en oeuvre afin de trouver un voyageur qui puisse transporter votre colis. Le site est d’ores et déjà disponible sur www.litomba.com.

Qu’est-ce qui vous a décidé à vous lancer dans ce secteur ?

Paul Junior K: Mon oncle qui habite à Kinshasa a édité le livre « Le Meilleur de la République Démocratique du Congo », un ouvrage de table sur la République du Congo. Lorsque je lui en ai demandé un exemplaire, vu que c’était volumineux et un peu lourd, il m’a dit qu’il attendrait que quelqu’un fasse le voyage Kinshasa-Paris pour me le faire parvenir. Dans mon impatience de lire ce livre, je me suis dit: « Il y a des centaines de personnes qui font le voyage Kinshasa-Paris tous les jours, on est en 2015 c’est pas normal de devoir attendre autant de temps pour envoyer quelque chose d’aussi simple ». Toute ma vie j’ai vu mes parents, ma famille et la famille de mes amis africains faire du covalisage pour envoyer des colis à la famille au pays. Avec l’avènement de startups comme Airbnb et Blablacar, l’idée m’est apparue comme une évidence. J’y ai réfléchi pendant 1 an, je me suis renseigné sur l’écosystème des startups, et après deux tentatives infructueuses, je me suis associé avec Antonio en juin dernier et nous avons sorti le site début septembre.

Antonio VDLC:
Un soir de fin juin, sur une terrasse à Paris, Paul Junior m’a présenté son idée pour litomba. Je venais de quitter mon job et j’avais quelque mois devant moi. Ce qui m’a vraiment motivé à faire partie de ce projet, outre le fait que je pense personnellement que l’idée est intéressante et réellement utile, c’est l’enthousiasme avec lequel Paul Junior la présentait. Paul Junior et moi partageons pas mal de valeurs communes, entre autres, la transparence ; l’honnêteté et un sens des responsabilités, ce qui fait que l’on a une très bonne synergie.

Qu’est-ce qui a été le plus difficile dans le processus de création de cette affaire ?

Paul Junior: Le plus difficile dans la création de litomba a été de lancer le site ! J’ai essayé avec le groupe de mes meilleurs amis, qui souhaitaient eux aussi entreprendre, j’ai essayé seul mais je pense avoir maintenant trouver la meilleure formule avec Antonio. On se connaît depuis presque 10 ans maintenant, on a travaillé ensemble à l’école et en dehors, il a l’expérience du travail en startup. La synergie est parfaite. Entreprendre n’est jamais évident, il y a toujours trop de choses à faire par rapport au temps que tu as, on dort moins, on sort moins faire la fête, tout ce à quoi je pense c’est litomba. Ce qui me motive c’est que je crois à fond en mon idée, peu importe les adversités, je reste focus sur mon cap et je réajuste ma direction. On apprend tous les jours, c’est passionnant. Lorsque j’entends « Wow c’est une super idée ça » de la part de toutes les personnes à qui j’en parle, ça me permet de rester concentré sur mes objectifs.

Antonio et Paul Junior

Antonio:
Tout est difficile ! C’est comme apprendre à marcher, on essaie de s’accrocher à ce qu’on peut, mais personne n’a vraiment fait exactement ce que l’on fait (même d’autres entrepreneurs à succès). Le meilleur conseil c’est juste de se lancer ! Faire des erreurs et se planter c’est ok tant que l’on apprend quelque chose (et on a déjà eu quelques petits plantages chez litomba), mais ça fait partie du fun d’entreprendre. La motivation est primordiale, le reste s’apprend sur le tas.

Combien de personnes sont derrière ce projet ?

Paul Junior: Le projet est tout récent, nous sommes deux Antonio et moi, plus les 100 enthousiastes followers sur twitter. On s’est concentré sur l’amélioration de la plateforme, et maintenant que nous sommes certains de l’attrait de notre service, nous nous investissons plus sur la partie communication.

Antonio

Antonio:
Il y a un proverbe africain qui dit qu’il faut tout un village pour élever un enfant, et dans le cas de ce projet (comme beaucoup d’autre), Paul Junior et moi sommes la face visible, mais nous avons eu énormément de soutien de proches, que nous remercions chaleureusement.

 

Quelle est l’actualité de litomba ?

Nous avons comme premier objectif de réussir Noël 2017, la période propice pour les envois de colis vers l’Afrique. Toutefois, nous pensons que le marché a énormément de potentiel, et que notre activité peut se développer de manière exponentielle. Notre objectif à long terme est que litomba devienne une plateforme d’entraide incontournable pour les diasporas Africaines en Europe et ailleurs. Vous pouvez nous trouver sur www.litomba.com,sur facebook et twitter (www.twitter.com/litomba).

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !