Trilogie Kemi Seba

Christine Kelly en Guadeloupe pour sensibiliser l’Outre-Mer aux médias

Société

Christine Kelly en Guadeloupe pour sensibiliser l’Outre-Mer aux médias

Par SK

Samedi 4 novembre, la journaliste Christine Kelly sera en Guadeloupe pour une mission d’éducation aux médias des population ultramarines.

Accompagnée de son confrère, l’ancien visage phare du JT de TF1, Patrick Poivre d’Arvor, Christine Kelly animera plusieurs discussions et répondra aux questions du public sur la thématique du rôle des médias dans la société. Soutenu par le maire de Point-à-Pitre, Jacques Bangou et le CSA, ce projet se tiendra sur une demi-journée, de 9h à 13h en trois temps-forts: « Médias en Outre-Mer: quelles spécificités ? »; « Médias: mieux s’informer, lire plus, une nécessité absolue » enfin « Avantages et dangers des réseaux sociaux ». Les guadeloupéens présents pourront réagir et débattre autour de ces problématiques. Les médias « tant considérés comme le quatrième pouvoir, il est capital de pouvoir les appréhender, surtout avec des professionnels. D’autant que les populations ultramarines, antillaises en particulier, subissent violemment ces stéréotypes dont les médias se sont fait le relai privilégié. De plus, l’état ne met pas à disposition dans, ces espaces, les mêmes moyens que dans l’hexagone, ce qui creuse le fossé en terme d’accès et de qualité à l’information.

Christine Kelly, journaliste complète (télévision, radio, presse écrite) est originaire du Lamentin, en Guadeloupe. C’est donc naturellement qu’elle a tenu à mener cette journée d’éducation, notamment après les terribles ouragans Irma et Maria qui ont frappé l’Outre-Mer à la rentrée 2017. En effet, cette période a donné lieu a beaucoup d’intox, de rumeurs et à l’affrontement de versions contradictoires émanant des autorités et des citoyens victimes de la catastrophe. Que s’est-il réellement passé ? Les médias ont-ils été à la hauteur ? Qui croire ? Comment recouper les informations et trier le vrai du faux ? Des questions qui reviennent régulièrement à l’ère où les réseaux sociaux font foi sur la simple opinion, se positionnant à la fois comme alliés de l’information et vivier de non-vérités.

Si vous êtes vers Point-à-Pitre, en Guadeloupe, ce week end, faites-y un tour, c’est gratuit sur inscription.

 

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Shuck One l’artiste graffeur guadeloupéen engagé