Le Bouquet Africain de Thema

Les symboles Adinkra et leur Signification

Culture

Les symboles Adinkra et leur Signification

Par Makandal Speaks

Les Adinkra sont des symboles visuels, créés à la base par les Akans du Ghana ainsi qu’au royaume Gyaman de Côte d’Ivoire, qui représentent des concepts ou des aphorismes. Les Adinkra sont utilisés sur le tissu, les murs, en poterie, sur les sculptures sur bois et les logos.

Les adinkra sont généralement fabriqués en gravure sur bois ainsi qu’en sérigraphie. Ils peuvent aussi être utilisés pour communiquer des messages qui représentent des parts de leur vie personnelle ou de ceux qui les entourent.

ADINKRAHENE

 Aussi appelé le « chef des symboles Adinkra« . C’est le symbole de la grandeur, du charisme et du leadership. On dit que ce symbole  fut source d’inspiration pour la conception d’autres symboles. il témoigne de l’importance du leadership.
AKOBEN

 C’est la « corne de guerre » qui est le symbole de la vigilance et de la prudence. Akoben est une corne utilisée pour émettre un cri de guerre.

 C’est « l’épée de guerre » symbole du courage, de la bravoure et de l’héroïsme. Les épées croisées étaient un motif populaire dans les armoiries de nombreux anciens états Akans. En plus de reconnaître le courage et la bravoure, les épées peuvent représenter l’autorité légitime de l’État.

 C’est la « la patte de poule » symbole de l’action de nourrir et de la discipline. Le nom complet de ce symbole se traduit par « Les pas de poule sur ses poussins, mais qui ne les tue pas. » Il s’agit de la nature idéale des parents, à la fois de protection et de correction. Une exhortation à nourrir les enfants, mais un avertissement à ne pas les dorloter.

 C’est « le cœur » symbole de la patience et de la tolérance. Selon Agbo, quand une personne est dit « avoir un cœur au ventre« , cette personne est très tolérante.

 Ce sont « les cœurs liés » symboles d’entente et de l’accord.

« La toile d’araignée » symbole de la sagesse, la créativité et les complexités de la vie Anansi, l’araignée, est un personnage bien connu dans les contes africains.

« La Terre a un poids » symbole de la providence et de la divinité de la Terre-Mère. Ce symbole représente l’importance de la terre dans le maintien de la vie.

« La fougère » symbole de l’endurance et de la débrouillardise. La fougère est une plante rustique qui peut pousser dans des endroits difficiles. « Une personne qui porte ce symbole donne à penser qu’elle a subi de nombreux malheurs et survécu à beaucoup de difficultés. » (Willis, Le Dictionnaire Adinkra).

« Le sac de noix de cola » symbole de la richesse, de la puissance, de l’abondance, de la solidarité et de l’unité. La noix de cola a joué un rôle important dans la vie économique du Ghana. La culture de rente largement utilisé, est étroitement associée à la richesse et à l’abondance. Ce symbole représente également le rôle de l’agriculture et du commerce dans le rapprochement des peuples.

« Personne ne devrait mordre l’autre » symbole de paix et d’harmonie. Ce symbole met en garde contre la provocation et les conflits. L’image représente deux poissons se mordant l’un l’autres la queue.

« Aide-moi et laisse-moi t’aider » symbole de la coopération et de l’interdépendance. Source: « Cloth As Metaphor » par G.F. Kojo Arthur.

nom d’un jeu de société, symbole de l’intelligence et de l’ingéniosité.

 « Le crocodile » symbole de l’adaptabilité. Le crocodile vit dans l’eau, mais respire de l’air, ce qui démontre une capacité à s’adapter aux circonstances.

« Le peigne en bois » symbole de la beauté et de la propreté; symboles des qualités féminines souhaitables. La signification de ce symbole est caractérisé de façon légèrement différente dans « Le Dictionnaire Adinkra » et « Les valeurs de Adinkra symboles »; l’ancienne souligne plusieurs qualités abstraites de féminin bonté, l’amour et les soins, tandis que le second a une interprétation plus littérale, à la recherche de son mieux et une bonne hygiène. Dans tous les cas, la duafe était un bien précieux de la femme Akans, peigner et tresser ses cheveux.

« Les cornes de bélier » symboles de l’humilité ainsi que la force. Le bélier se battra farouchement contre un adversaire, mais il se soumettra humblement à l’abattage, en soulignant que même le fort a besoin d’être humble.

« La clôture » symbole de l’amour, de la sécurité et de la sûreté. La maison pour les Akans est un endroit spécial. Une maison qui a une clôture est considérée comme un lieu de séjour idéal. La clôture sépare symboliquement et sécurise la famille de l’extérieur. En raison de la sécurité et de la protection que procure une clôture, ce symbole est également associé à la sécurité et la sûreté, que l’on y trouve à l’intérieur.

« Les menottes » symboles du droit et de la justice, de l’esclavage et de la captivité. Adolph Agbo, dans « Values of Adinkra Symbols » remarque que les menottes ont été introduites en Afrique à la suite de la traite des esclaves, et il est , plus tard, devenu populaire parmi les chefs de menotter les délinquants . « Ce symbole rappelle les délinquants à la nature intransigeante de la loi. Cela décourage cependant toutes les formes d’esclavage. »

« Les dents et la langue » symboles de l’amitié et de l’interdépendance. Les dents et la langue jouent un rôle interdépendants dans la bouche. Ils peuvent entrer en conflit, mais ils ont besoin de travailler ensemble.

« L’indépendance » symbole de l’indépendance, de la liberté, de l’émancipation. Issu de l’expression: « Fawodhodie ene obre na enam » littéralement: « L’indépendance est livré avec ses responsabilités » – « Cloth As Metaphor » de  GF Kojo Arthur.

« La maison/l’enceinte » symbole de la sûreté et de la sécurité. Typique des Akans (Ashanti), l’architecture, l’enceinte de logements collectifs n’a qu’une seule entrée et une sortie.

« La plante à fleurs jaunes » symbole de la jalousie et de l’envie. « Lorsque les pétales du fofo tombent, elles se transforment en des sortes graines de piquants noirs. L’Akan assimile la nature de cette plante à une personne jalouse. » – « Le Dictionnaire Adinkra » par W. Bruce Willis

Il y a un proverbe akan associé à ce symbole: «Ce que la plante de fofo souhaite, c’est que les graines de gyinantwi noircissent. »

« Les crocodiles siamois » symboles de la démocratie et de l’unité. Les crocodiles siamois partagent un même estomac, mais ils se disputent la nourriture. Ce symbole populaire rappel que les luttes intestines et le tribalisme sont nuisibles à tous ceux qui s’y engagent.

« Sauf pour Dieu » symbole de la suprématie de Dieu. Ce symbole unique et magnifique est omniprésent au Ghana. Il est de loin le plus populaire pour l’usage dans la décoration. C’est une réflexion sur le caractère profondément religieux du peuple ghanéen.

« Le bâton de mesure » symbole de l’examen et du contrôle de la qualité. Ce symbole met l’accent sur la nécessité de lutter pour la meilleure qualité, que ce soit dans la production de biens ou dans les entreprises humaines.

« Ce qui ne brûle pas » symbole de l’incorruptibilité et de l’endurance. Ce symbole tire son sens de prêtres traditionnels qui étaient capables de marcher sur le feu sans se brûler les pieds, une source d’inspiration pour les autres à endurer et surmonter les difficultés.

« Le bon lit » symbole d’un bon mariage, de l’expression d’une femme qui a eut un bon mariage et dit qu’elle dort sur un bon lit. Voir « Cloth As Metaphor » par G.F. Kojo Arthur, pp. 87-89.

« Bouffi d’extravagance » symbole de l’arrogance.

« La coiffure d’un capitaine de guerre Asante » symbole de bravoure et de courage. « Ce symbole est dit être un style particulier de cheveux de Kwatakye, un capitaine de guerrede la vieille Asante . Ce symbole en est venu à représenter la bravoure et l’intrépidité. Il est également donné comme titre pour un brave fils d’une communauté Akan. » – W. Bruce Willis, « The Adinkra Dictionary ».

« Ce que j’entends, je le garde » symbole de la sagesse, de la connaissance et de la prudence. Le sens implicite de la phrase « Masie mate » est « je comprends« . Comprendre signifie sagesse et connaissance, mais il représente aussi la prudence de prendre en considération ce que l’autre personne a dit.

« Je vais t’épouser » symbole de l’engagement, de la persévérance. Est issu de l’expression « Personne ne se précipite pour mélanger le béton pour la construction de la maison de mariage. » Voir « Cloth As Metaphor » par G.F. Kojo Arthur, pp. 89, 163.

« La maison résistant au vent » symbole de force et de volonté pour faire face aux vicissitudes de la vie. « Ce symbole indique une maison armée ou bien construite. On l’a construite pour résister à des conditions venteuses et perfides. Ce symbole reflète dans l’histoire Asante une clause dans le constitution non-écrite du Tabouret d’Or comptes oraux afférents disant que, les maisons de boue du Kumasi doivent être renforcées avec du gazon. Ce renforcement rendrait la maison  plus robuste et résistante aux conditions météorologiques défavorables« . « The Adinkra Dictionary » par W. Bruce Willis.

« Les changements de temps » symbole de changement, de la dynamique de la vie. Source: Cloth as Metaphor par G.F. Kojo Arthur.

« Ce qui supprime la malchance » symbole de la bonne fortune et de la sainteté.

« Le nœud de pacification / réconciliation » symbole de la réconciliation, de la paix et de la pacification. Mpatapo représente la liaison ou le nœud qui lie les parties lors d’un différend à une réconciliation paisible et harmonieuse. C’est un symbole de paix après les conflits.

« cinq touffes » (de cheveux) symbole de la fonction sacerdotale, dela loyauté et de l’habileté. « Ce symbole réputé être une coiffure de joie. C’est la coiffure traditionnelle des prêtresses. … La conception du symbole adinkra mpuannum ressemble à la façon dont les cheveux des prêtresses sont attachés. … Il représente aussi le dévouement et la fidélité que l’on affiche lorsque l’on fait une tâche requise par quelqu’un. de plus, mpuannum signifie la loyauté ou la réalisation du devoir pour un noble but recherché « . – W. Bruce Willis, The Adinkra Dictionary.

« Celui qui ne connaît pas peut connaître de l’apprentissage » symbole de la connaissance, de l’éducation permanente et de la quête continue de la connaissance. Source: Cloth as Metaphor par G.F. Kojo Arthur.

« Celui qui veut être roi » symbole du service et du leadership. issu de l’expression « Nea ope soi Obedi hene daakye no, firi ase sue som ansa » qui signifie « Celui qui veut être le roi dans l’avenir doit d’abord apprendre à servir. » Source: Cloth as  Metaphor par G.F. Kojo Arthur.

« Le maillon » symbole d’unité et des relations humaines. Un rappel pour contribuer à la communauté, car l’unité fait la force.

« L’arbre de dieu » symbole de l’autel de la présence et de la protection de Dieu. Le Nyame Dua est un lieu sacré où les rituels sont effectués. Érigé en face de la maison, il est fabriqué à partir d’un arbre qui a été coupé lorsque trois ou plusieurs branches se rejoignent. Cette participation est titulaire d’un vase en terre cuite rempli d’eau et d’herbes ou d’autres matériaux symboliques pour la purification et la bénédiction des rituels.

http://www.adinkra.org/htmls/adinkra_index.htm

VOUS AIMEREZ AUSSI:

Les origines du tissu Kente d’Afrique de l’ouest

 

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !