Malkia - Le réveil du Ka

Aissata Tounkara: « Le continent regorge de ressources et la diaspora aussi. »

Société

Aissata Tounkara: « Le continent regorge de ressources et la diaspora aussi. »

Par SK

« L’ambition d’Afrikaraïbes est de permettre aux afro-descendants de se re-connaître et d’œuvrer ensemble. »

Afrikaraïbes est une structure qui veut fédérer l’Afrique et sa diaspora dont les Caraïbes autour de l’histoire et de la culture commune. Une initiative panafricaine, dans le sillage de l’idéologie de Marcus Garvey, portée par une entrepreneure afro-militante. Entretien avec Aïssata Tounkara.

Présentez-vous.

Je m’appelle Aïssata Tounkara et je suis « malienne » née en France. Je suis entrepreneuse dans le développement de concepts Afro-caraïbéen. J ai d abord suivi une formation initiale dans la Gestion-Comptabilité puis,  en 2000 j ai commencé mon parcours professionnel dans l’audiovisuel  et l’événementiel en tant que Manager et Directrice de production pour des artistes africains et dans le  hip-hop.

Quelle est votre parcours dans le microcosme afro-engagé ?

De par mes compétences, mon engagement communautaire depuis Conscience Noire*, mon positionnement éthique et ma passion pour l’expression artistique, j’ ai pu ouvrir SO&SO en 2007 qui fût le premier Concept Store ethnique de la capitale implanté au sein de l’Espace Créateurs du Forum des Halles (Paris 1er) sur plus de 150 m2 – lieu qui réunissait prêt à porter, bijoux, accessoires, cosmétiques,  art déco, dégustations, etc.

image

Dans la démarche de consomm’action et pour prolonger le concept éthique,  j’ai ouvert le Corner SO&SO Natural Beauty -1er salon de coiffure Afro dédié exclusivement au naturel (coiffures locks, tresses, soins capillaires et produits cosmétiques..) à Paris (18 ème). En 2013 avec les travaux du Forum des Halles, l’Espace Créateurs (8 boutiques) et plus  de 20 autres commerces  ont été « brutalement » rayés  de la carte ! Je n’ai alors pas pu maintenir mon activité commerciale. Mais depuis mes débuts,  j’ ai toujours  participé à différents salons événementiels afro en Ile-de-France comme Boucles d’Ebene ou la Foire de Paris, en Province avec le Garance Reggae Festival ou le No Logo  et à « l étranger » comme en Guadeloupe, avec le Mois de l’Afrique & le Week End Retour au Naturel de l’association Racines, au Burkina Faso pour le Siao, ou au Niger pour le FiMA .Voilà pour faire court (rires).

Expliquez-nous le concept Afrikaraïbes ? 

AfriKarabes est la contraction d’Afrik et Caraïbes. Une structure naissante qui a pour mission d’œuvrer pour réunir l’Afrique et sa diaspora dont les Caraïbes à travers différents projets culturels, événementiels mais aussi économiques et préparer le « Back to Africa ». Ce concept s’inscrit dans le mouvement panafricaniste initié par Marcus Garvey et s’adresse en particulier à la communauté Afro-descendante.Lors de mes différents voyages et forte de mes expériences  personnelles et professionnelles dans le militantisme, je constate que l’ Afrique et sa diaspora regorgent de savoirs, de compétences, de talents, de culture et de ressources mal valorisées voire spoliées et malheureusement l’Histoire se vit aussi au Présent. Alors même  que  la communauté noire  sait s’organiser un peu partout dans le monde pour « demander à exister » pour « réclamer des droits » auprès des états et des institutions, les Africains du continent et ceux de la Diaspora,  ne sont pas en véritable « connexion « , et pourtant nous pensons être libres. Nous ne formons pas d’unité alors que nous connaissons les mêmes problématiques. C’est ce à quoi j’essaye de remédier.

Pourquoi écrire Caraïbes avec un « K » ?

Parce que le KA est puissant à plusieurs niveaux. Il symbolise la spiritualité Kamite, qui  représente le double immatériel de l’être et incarne les forces vitales de chacun. Le mot appartient à une racine qui signifie ‘nourriture. En Kreol le « C » qui se prononce  [Ke] s’écrit avec un K. Enfin, le K parce que mon nom c est TounKAra (rires).

Aïssata Tounkara

Aïssata Tounkara

Pourquoi trouvez-vous important de connecter la diaspora au continent ?

Le panafricanisme est pour moi plus qu’une simple idéologie. C’est à la fois une vision sociale, culturelle et politique d’émancipation des peuples noirs et un mouvement unificateur des Africains du continent et de la diaspora en une communauté africaine globale. Le cœur du panafricanisme est la conviction que les peuples d’Afrique et de la diaspora partagent une histoire et une destinée commune et que leur progrès social, économique et politique est lié à leur unité. L’objectif est la réalisation d’une organisation de toutes les nations et peuples d’Afrique et de la Diaspora comme le préconisait Marcus Garvey, visionnaire et promoteur obstiné du retour des descendants des esclaves noirs vers l’Afrique – ce qu’on appelle le « Back to Africa » ou le « Repatriation ».

Je suis intimement et publiquement convaincue comme Kwame Nkrumah que « Je suis africain(e) non pas parce que je suis née en Afrique mais parce que l’Afrique est née en moi »

back-to-africa-bis-2-RECTO-FLYER@

Comment la diaspora peut-elle s’impliquer dans le développement de l’Afrique ?

L’implication de la diaspora est primordiale – Si nous nous considérons comme les enfants d’Afrique, il ne nous viendrait pas à l idée d’abandonner nos parents surtout s’ils ont été sacrifiés et se sont sacrifiés pour que nous soyons ce que nous sommes aujourd’hui. Quel que soit le domaine de compétence ou le champ d’action, beaucoup reste à faire. Le continent regorge de ressources et sa diaspora aussi . L’ambition d’Afrikaraïbes est de permettre aux afro-descendants de se re-connaître et d’œuvrer ensemble.La diaspora doit s’impliquer dans le développement de l’Afrique comme l’Afrique doit être le moteur de son propre développement, nous sommes liés.  C’est ensemble que l’on doit avancer. Aujourd’hui, si nous souhaitons échanger au niveau culturel, nous devons passer par une langue coloniale, comme je le fais présentement avec le français. Si nous souhaitons échanger commercialement entre la plupart des pays africains,  nous devons encore utiliser des monnaies étrangères comme  le Franc cfa .Pendant trop longtemps les choses ont été « faites pour nous » par d’autres et nous voyons le résultat. Il est temps que nous fassions les choses par nous-mêmes et pour nous-mêmes sinon qui le fera ?

Quelles seront les premières actions de la structure Afrikaraïbes ?

Le « Back to Africa » est pilier dans la Renaissance Africaine ! Afrique et Diaspora! . L’association Afrikaraïbes a pour objet de proposer des séjours en Afrique noire et dans les Caraïbes et de coordonner des « tontines afros » afin de financer des projets solidaires. Ainsi, nous souhaitons connaître davantage la communauté afro-descendante grâce à différents événements que nous organisons pour créer du lien et mieux cerner les attentes spécifiques de chacun notamment en terme de Voyages mémoriels et de Tourisme conscientisés. Le concept événementiel se veut bimestriel et itinérant en coordination avec des structures partenaires de terrain en France, Europe, Caraïbes et en Afrique. La 1ére édition du Back to Africa aura lieu du 17 au 21 août 2016 à Paris. Nous avons prévu un repas familial en plein air, des ateliers Do It Yourself, un afterwork pour annoncer l’organisation de séjours et expliquer la mise en place des Tontines panafricaines auxquelles on peut adhérer à partir de 5€, un Pop Up Store afro, un brunch afro et surtout une Conférence ayant pour thème « Les fondements de la famille panafricaine ».

Prochainement, nous travaillons sur l’organisation d’un Gala à vocation entrepreneuriale car le BACK TO AFRICA est en marche alors rejoignez le mouvement !

BACK TO AFRICA Verso OK

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !