SOCIÉTÉ

Quand une femme fait front à 300 nazis en Suède

La photographie a été prise le 1er mai 2016 à Borlänge, une ville de Suède située dans le comté Dalarna.  Des militants nazis membres d’un parti d’extrême droite, le « Nordic Resistance Movement » y défilaient à l’occasion de la journée internationale des travailleurs.

33C8CFBB00000578-3571113-image-a-31_1462287610136

Pendant que des centaines d’entre eux arpentaient les rues de la ville, vêtus de chemises blanches et cravates vertes, Tess Asplund, 42 ans, originaire de Stockholm se dressa sur leur chemin et fit face aux leaders extrémistes le poing levé.

La photo de son geste provocateur et brave a été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux scandinaves et le cliché est déjà considéré comme l’un des faits marquants de l’histoire moderne de la Suède. Mme Asplund participait à une contre-manifestation organisée par l’association « Dalarna Against Racism » pour protester contre la marche Nazi.

33C8CFCE00000578-3571113-image-a-35_1462289206956

 

Asplund, qui s’est exprimé auprès des médias locaux, ne s’attendait pas du tout à ce que la photo circule autant en si peu de jours.

« J’ai l’habitude d’avoir le poing levé dans les manifestations, ce n’est pas quelque chose de nouveau pour moi » raconte cette femme activiste depuis 26 ans maintenant.

« Ce que j’ai ressenti quand ils s’approchaient c’est que je ne devais pas être là, mais l’un d’eux m’a fixé et j’ai soutenu son regard. Aucun de nous ne dit un mot puis la police intervint et me déplaça hors de leur route ».

Quand on lui demande si elle a eu peur de faire face au « Nordic Resistance Movement » dont plusieurs membres ont déjà été condamnés pour crimes, Asplund répond simplement « Je n’ai pas peur d’eux ».

33CB3F3000000578-3571113-image-a-34_1462289203024