L’excellence Noire – Kouokam KAMTCHUENG

RDC : l’Est du pays de nouveau endeuillé après une attaque des rebelles ougandais

Politique

RDC : l’Est du pays de nouveau endeuillé après une attaque des rebelles ougandais

Par SE

Dans la nuit de dimanche à lundi, des rebelles ougandais de l’ADF ont attaqué la ville d’Eringeti situé dans le nord de la province du Nord-Kivu à l’Est de la République Démocratique du Congo. Selon des sources locales au moins douze personnes ont été tuées.

Les rebelles ougandais des Forces démocratiques (ADF) ont fait irruption dans la localité d’Eringeti avant d’attaquer l’Etat-Major de deux bataillons de la 31° brigade de l’armée congolaise. C’est alors que de violents affrontements ont opposés les militaires de la FARDC (Forces armées de la RDC) et les rebelles durant plusieurs heures.  » Les ADF ont attaqué nos positions à Eringeti et nous les avons repoussés toute la nuit  » a expliqué le lieutenant Mak Hazukay, porte-parole de l’armée congolaise dans la région.
 » J’ai vu quatre civils tués par balles […] et sept malades et une infirmière découpés à la machette à l’hôpital  » a déclaré à l’AFP un notable d’Eringeti alors que de son côté, le Centre d’études pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’homme (Cepadho), une ONG locale évoque un bilan beaucoup plus lourd. Trente morts dont quatorze rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF), huit militaires congolais, sept civils et un casque bleu. Toujours selon cette ONG, plusieurs personnes ont été blessés et quarante trois maisons ont été brûlées par les miliciens. Mais ce bilan n’a pas encore été confirmé par l’armée congolaise ni par la Monusco (Mission de l’ONU au Congo).

Opposés au président ougandais Yoweri Museveni, les Forces démocratiques alliées (ADF) sont présents dans l’Est de la République démocratique du Congo depuis 1995. Ils sont accusés de violations graves et répétées contre les populations congolaises, environ 450 civils (principalement ceux de la ville de Béni et ses alentours) ont été victimes des massacres des ADF depuis octobre 2014. En décembre dernier, l’armée congolaise et la Monusco avaient lancé une opération commune pour ramener le calme dans les zones les plus frappées par les insurgés. Ces derniers s’étaient dirigés vers d’autres territoires voisins. Début juin 2015, le président congolais Joseph Kabila conformément à une de ses promesses faite sept mois plus tôt avait remplacé le commandant de l’opération militaire contre les groupes armés de la région. Le rythme des attaques des rebelles de l’ADF semblait alors avoir diminué.

Ce dimanche 29 novembre, plusieurs civils ont pris la fuite pour se réfugier dans des villages de Béni, d’autres sont allés dans la localité voisine de Luna ( Province Orientale) et certains dans la base des Casques  bleus de la Monusco à Kainama.

Après une longue nuit de troubles, les Forces armées de la RDC (FARDC) ont réussi à reprendre le contrôle de la ville d’Eringeti.

 

 

 

Rejoignez la communauté Nofi

La communauté Nofi, c'est du contenu exclusif, des jeux-concours, des codes promos Nofistore et plein d'autres surprises !